J'ai aimé et tué ma soeur (35, à suivre) (18/04/2021)

 J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpgEt merde! De nouveau, le syndrome de Stockholm se met à clignoter dans mon ciboulot.

 L’idée seulement, bien entendu! Car le fait de caresser les parties génitales d’un mec ne m’apporterait rien. Strictement rien. Contrairement à ce que voudraient nous faire croire de nos jours certains scénaristes de séries télévisuelles œuvrant pour des chaînes européennes et américaines très complices. Le lobbying de l’accouplement sans frontière mais stérile est astucieusement  bien lancé. Malheureusement pour  les adeptes de ce type d’exercice,  mes appétits sexuels ne commencent à rayonner qu’aux approches de la féminité, seulement. Ainsi le Grand Bouc et l’éducation accidentelle de mes parents m’ont fabriqué.

 Eh bien? Eh bien oui! 

 Ainsi, inopinément, une autre idée, plus superficielle, remplace sans la moindre hésitation  la stockholmoise. Soit une envie folle de cracher le morceau.

 Quelle plus sage décision!

 Quel cafouillage intellectuel plutôt! je songe. C’est du pareil au même! La tronche et le cul se retrouvent dans le même sac. Et je me fais des films.  

 - Que vous arrive-t-il? me demande Raoul, le regard digne d’un samaritain bleu en pleine activité. Vous semblez un peu pâle.  Vous faut-il un verre d’eau?

 - Un grand bol d’air frais ferait mieux l’affaire, je lui réponds la mine épuisée. Je suffoque et j’ai l’impression de séjourner déjà en prison, injustement... 

 - Je comprends.

 C’est à ces laps de temps que l’être sensible et bien éduqué diffère du sauvage livré à lui-même et que le bon gendarme se distingue des ses collègues conditionnés à l’extrême et refuse de dégainer d’après les consignes de son supérieur, me dis-je. Désobéir pour la bonne cause. Pour le salut de l’autre.

 - Puis-je? je murmure.

 - Rentrez chez vous! m’ordonne-t-il d’une voix réconfortante. Avant que ma charité ne se rapproche de cet infâme hôpital. Ne pas s’acquitter d’une facture pour des soins non souhaités n’est nullement une infraction à mon sens...

09:13 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |