J'ai aimé et tué ma soeur (28, à suivre) (29/03/2021)

J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpg  Retour à la case départ. Avec moins de moins de panache voire pas du tout. Forcément la courtoisie rarissime dans ce milieu là. Les adeptes du prodige de Cos sont souvent de mèche avec les soi-disant enfants légitimes de la dame au bandeau sur les yeux. Mêmes fils et filles de pute, dirait ma concierge. La société, une minorité d’individus propulsés au pouvoir par de douteux arrangements, fréquemment, condamnent tout ce qui n’a pas été écrit sur le tableau noir de l’école et répété à haute voix par tous les imbéciles de la classe. Sous la pression de la baguette de la première maîtresse pour commencer. Nous sommes tous persuadés d’agir librement  et en bon berger. Illusion! Mais du plus grand au plus petit, par la chair, le sang ou l’esprit, nous avons toujours quelqu’un au-dessus de nos têtes, plus proche du loup que de l’agneau. Autrement dit, nous ne sommes que de pauvres moutons égarés sur un chemin désert d’une mère-partie incertaine. 

 - Alors Monsieur alias El Pirata! Savez-vous pourquoi vous êtes ici cette fois-ci? me demande le commissaire, le sourire au bout des lèvres... 

07:37 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |