J'ai aimé et tué ma soeur (20, à suivre) (27/02/2021)

J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpgLa protectrice des arts et des lettres se frotte l’oreille gauche. Puis elle dit:

 - Tout cela, c’est bien jolie mais je crois que  nous sommes là pour des choses plus importantes. N’est-ce pas?

 Gênée, la sommelière se retire.

 Elle ne se prend pas pour la queue d’une poire, cette conseillère, me dis-je. Comme bien d’autres sans doute. Mais à quoi doit-on sa réussite? A son savoir initiatique relatif à la culture, à son parti plus friand que donateur ou au peuple peu cultivé?
 
 Aussitôt la petite électrice perdue dans ses latrines probablement, faute de répartie, la grande dame de ces dames met en branle son caquet:

 - Alors! Que vous a-t-il vraiment raconté mon cher papa? Ses aventures d’officier de police ou ses mésaventures de jeunesse? Je sais qu’il a beaucoup souffert quand il avait vingt ans. Mais cela ne justifie pas tout. Ce n’est pas parce que les poissons de votre aquarium sont rouges que je n’ai pas le droit de manger du saumon cru. Le fameux gravelax! Veuillez m’excusez! Il y a de la confusion  dans l’air. J’étais en train de penser à un slogan pour les prochaines votations. Êtes-vous végan et pansexuel? Non, non,  ne prenez pas ça pour une insulte. Au contraire. El Pirata, doit certainement être proche de ces nouveaux mouvements, non è vero? Non? C’est  vous? C’est votre vrai nom, un sobriquet ou  un pseudonyme? Aucun importance! L’essentiel, c’est d’être bien dans sa peau. Vous l’êtes? En tout cas, moi, je le suis. D’ailleurs, c’est ce qui m’a permis d’être là où je suis. Socialement parlant, bien entendu...

 - Anne Bouille, tu t’embrouilles! je crie soudainement.

 Puis à voix basse:

 - C’était un autre slogan. A vendre à votre futur adversaire. Au cas où...

15:06 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |