J'ai aimé et tué ma soeur (17, à suivre) (18/02/2021)

J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpgUn femme s’approche de moi et me dit toute étonnée:

 - Ça ne me regarde pas mais j’ai l’impression  que vous confondez sérieusement ce mur avec le Mur des Lamentations.

 Je cligne des yeux.

 - A Jérusalem, précise-t-elle... Vous connaissez?

 - Comme ma poche de mon palto! dis-je spontanément. 

 - Pourquoi pas de votre pantalon?

 Encore une obsédée, je présume.

 Face à ma non réponse, elle attaque à sa façon, elle se présente donc, superficiellement:

 - Je m’appelle Anne Bouille, je suis la conseillère municipale chargée de la culture?

 Je souris et j’invente:

 - La seule fois où j'ai rencontré un élue honnête et sincère, j'ai failli m'évanouir. Alors, depuis ce jour-là, par crainte de tomber en pâmoison et de me faire dévaliser le peu qui me reste, je me refuse de fréquenter tout politique. Car une fois n'est pas coutume.

 A son tour, elle cligne des yeux mais telle une poupée mécanique. 

 Du déjà vécu? je m’interroge.

 - Mes propos ont-ils frisé l’indécence? je lui demande.

 - Désolée, je pensais à mon père, me répond-t-elle, l’air un peu ailleurs... Il se ballade souvent ici.

 - Vous le cherchez?

 - Je le cherchais... Tant pis pour lui!...

 - Pourquoi dans cette ruelle?

 - Parce qu’il est persuadé que l’assassin de ma mère passera par ici. C’est sa théorie depuis qu’il est flic.

 - Justement... justement...

 - Oui? 

 - Je viens de bavarder avec quelqu’un qui prétendait s’appeler Paul Pol Pot au quelque chose de très proche...

 - Popol?

 - C’est ça!

 - C’est lui! 

 - Il a subitement foutu le camp comme un zèbre. Une moustique a certainement dû le piquer.

 - Non, il a dû m’apercevoir, tout simplement. C’est son style... Que vous a-t-il raconté?

 - Et si on allait boire un pot? J’ai les jambes en compote...   

05:28 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |