Ma Mère, cette Italienne (20, à suivre) (09/02/2021)

Ma Mère cette Italienne, Hank Vogel.jpg  Le temps passa comme une lettre à la poste. Le petit n’était plus un boutchou mais un garçonnet turbulent et capricieux qui adorait les casquettes. 

 Deviendra-t-il général, aviateur ou coureur cycliste? se demandaient souvent les gens du voisinage. Des Arméniens, des Grecs, des Juifs et des Égyptiens. L’avenir nous le dira. In sha Allah!

 Scolariser très tôt un esprit agité est le seul moyen pour empêcher pour qu’il ne devienne un voyou voir un démon, pensa Antoinette.

 Et avant que le clou ne rouillât et ne se brisât, on l’enfonça sans tarder.   

 Le fiston fréquenta une année l’école italienne puis l’école allemande. 

 Mais comme la Grande-Bretagne déclara la guerre à l'Allemagne, le lendemain du 3 septembre 1939,  le pauvre Freddy se retrouva tout seul comme un con à la Kinderschule. La direction, les enseignants et ses camarades boches ayant pris la fuite. 

 Alors, une fois sorti de ce cauchemar ridicule dû à la politique sourde et sournoise du Führer,  il entra chez les prêtres la main sur le cœur et pas autrement. Au Collège Saint-Marc plus exactement. 

 Encore en activité, c’est une école catholique qui a été fondée par les Frères des Écoles chrétiennes, en 1928. Elle est située à Chatby. Dans le même quartier où vit le jour à domicile l’adorateur de coiffes à visière.

 Retour aux sources ou pur hasard? Les dieux, il faut être un surhomme pour deviner leurs manigances.

 La famille Vogel-Banfi  voyagea beaucoup. A travers l’Europe et la Méditerranée. 

 On visita, on découvrit et on compara avec attention. Presque à fond car les préjugés étaient, sont et seront toujours présents, indéracinables. Sauf pour le sage et peut-être le philosophe.

 Elle séjourna surtout en Italie, à Rhodes et dans d’autres îles italiennes de l'Égée.

 - Comme je suis fière des Chemises noires! s’exclama Antoinette en regardant la mer du balcon de la chambre d’hôtel. Ils ont su transformer une simple botte en un immense empire. Et j’espère que ce n’est pas fini...

 - Tu es sérieuse ou tu plaisantes? lui demanda Edgar, un tantinet interloqué.

 - La Suisse à cause de ses montagnes ne pourra jamais élargir son horizon.

 - Tu n’as pas répondu à question...

 - Tu n’aurais pas un cigarette, chéri? J’ai envie de fêter ça...

Alexandrie, Antoinette Vogel et son fils Fréddy.jpg

Freddy, avec sa casquette, dans la rue avec sa maman...

Alexandrie, famille Vogel 2.jpg

Freddy, avec sa casquette, sur le toit d'une voiture...

Alexandrie, famille Vogel 1.jpg

Freddy, avec sa casquette, assis par terre...  

09:13 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |