Le démon de treize heures (6, à suivre) (07/02/2021)

 Le démon de treize heures, Hank Vogel.jpgYangoun et non pas Rangoun, sapristi! Les Britanniques ont vraiment une sale manie de déformer les noms propres en ajoutant ou en remplaçant la première lettre par un R. Autre exemple: Rina au lieu de Ina. Le prénom de mon ex. A croire que le mot royal leur colle à la peau... de leur langue saburrale. Faute d’une bonne cuisine journalière. Pauvres petits sujets de Sa Majesté! Et encore de jours! Jusqu’à quand? 

 D’après le roi d’Égypte Farouk, qui était un pur produit albanais et nullement égyptien, jusqu’à la mort du Commonwealth. Cet empire qui ne se couche jamais. 

 En effet, un soir, à la fin d’une partie de poker, le beau luron dit à ses amis, pleins aux as forcément, cette phrase historique et prémonitoire:

 - Un jour, sur terre, il ne restera plus que les quatre rois des jeux de cartes et le roi d’Angleterre.

 Sacré Rarouk... pardon Farouk! Cet égarement était dû sans doute à mes gènes écossaises, galloises et irlandaises. Ou au lait en poudre made in England que j’ai dû avaler durant toute ma petite enfance. Aucune importance! 

 Et dire que mon cher Papa a joué avec ce vétéran du luxe et de la luxure aux quilles au Club suisse d’Alexandrie et que le lendemain matin de son mariage avec sa nouvelle épouse, j’ai chanté avec ma copine Saïouda, la fille du potier:

 - Narimann narimann omak chita abouk tarzann.

 Soit, pour les non arabophones et les arabophobes:

 - Narriman, Narriman, ta mère c’est Cheeta et ton père c’est Tarzan!...

Le roi Farouk.jpg

Le roi Farouk

La reine Narriman.jpg

La reine Narriman

13:09 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |