Ma Mère, cette Italienne (19, à suivre) (03/02/2021)

Ma Mère cette Italienne, Hank Vogel.jpg14 juin 1934: à Venise, Adolf Hitler rencontre pour la première fois Benito Mussolini.

 Petit anecdote de l’époque, plus ou moins:

 Qui des deux essaya de faire chavirer la gondole? Aucun des deux. Car ni l’un ni l’autre ne savaient nager.

 Et à Alexandrie, Antoinette, Edgar et Frédéric Vogel s’installent dans leur nouvel appartement dans le quartier d'Ibrahimiya, non loin du Sporting Club.

 L’homme qui adore et qui peut marcher, grimper aux arbres et nager est un homme en parfaite santé. Il possède tous les atouts pour aller très loin dans la vie. C’est pareil pour la femme, à condition qu’elle ne soit pas enceinte de plus de trois mois. Pour de plus sures informations: adressez-vous à un médecin spécialiste en gynécologie et obstétrique.

 Mais en vérité, je vous le dis, il y a trois types d’individus sur terre: les grimpeurs, les esclaves et les marionnettes de la folie.

 - Ciel! Mais je vais me perdre dans cette gigantesque demeure! s’exclama la belle Italienne, toute émerveillée, en entrant dans son nouvel appart. Qui donc a construit cette huitième merveille du monde?

 - Ont construit, corrigea son mari. Pourquoi fait-on toujours abstraction des ouvriers? Parce qu’ils sont arabes ou nubiens?

 - Désolée!... Mais les as-tu au moins bien rémunérés?

 - Mieux que leurs frères de même race!

 - Alors, je suis contente pour eux et pour toi. Mais ma question était celle d’un pauvre dictionnariste amateur que nous sommes d’ailleurs tous devenus grâce et à cause de l’école. On retient les cerveaux et on jette tout le reste à la poubelle. 

 Edgar se gratta le bout de son crâne d’intello déshydraté puis il expliqua à sa chère épouse, avec fierté et ironie:    

 - L’architecte est autrichien et les murs sont doubles. Ou l’inverse... Les étages de cette ouvrage idyllique ont été payés, entièrement de ma poche.

 - Merci beau-père Charles! cria Antoinette, joyeusement.

 - Et la His Master’s Voice! ajouta Edgardon sur le même ton... Bizarrement, j’entends parfois les aboiements de Nipper, le chien.

 - Bon signe! Les souvenirs qui aboient ne mordent jamais...

Les marionnettes de la folie, Hank Vogel.jpg

Venise, le 14 juin 1934 / Les marionnettes de la folie

His Master's Voice.jpg

Nipper et la voix de son maître

15:39 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |