J'ai aimé et tué ma soeur (15, à suivre) (28/01/2021)

J'ai aimé et tué ma soeur, Hank Vogel.jpg  Alors, je propose à cet inconnu que la providence ou les Services secrets et honteux de Confédération ont largué sur mon chemin:

 - Lancez-vous dans l’univers des balbutiements historiques. La générosité du cœur ouvre la première porte, celle de l’esprit la seconde par politesse et ainsi de suite. Vous semblez être affecté par une histoire qui vous dépasse...

 - Sembler être... n' y a-t-il pas pléonasme? m’interrompt-il.

 - Dieu sois loué! je m’exclame... Fabuleux! Cela prouve bien que vous ne faites pas partie de la grande famille flicailleuse.

 - De la flicaille, vous voulez dire?

 - Oui, c’est ça?

 Il se gratte la narine gauche et me dit:

 - Bonne déduction! Vous êtes plus malin que je l’imaginais.

 Il ment, il ment comme il respire, je pense aussitôt. Il s’est gratté la narine gauche, deux points, c’est un flic à cent pour cent! Ou plutôt un sycophante instruit au service des polices.

 - Lancez-vous dans l’univers des balbutiements historiques! je répète d’un ton plus convaincant.

 Il grimace, sourit, grimace de nouveau puis s’exécute:

 - Vous ou pas vous, j’ai follement aimé la sœur de cet artiste et philosophe de quatre sous... Paul me disait-elle... Paul, c’est moi... sois patient, aucun mur n’est éternel sauf peut-être la Grande Muraille mais le monstre est très loin de chez nous... Oui, sois patient mon petit Popol, mon frangin finira par comprendre que je ne suis plus une gamine et que le droit de cuissage est obsolète... Il se prenait pour un seigneur, le con... Anke, je l’ai connue à l’époque des hippies. Comme était belle avec ses cheveux longs! Un peu fofolle certains jours  mais elle ne fumait pas. Jamais! Ni sexe, ni fumette. Bizarre pour une beatnik, non?

 - Beatnik ou hippie?

 - Entre les deux, peut-être. Je crois. C’est son look qui me fascinait. Le reste, je m’en foutais carrément. C’était ma saine et sainte vierge à moi.

 Tout à coup, il éclate en sanglots...

Anke par Popol.jpg

Anke, aquarelle de Popol

21:06 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |  Facebook | | | |