On naît ange, on meurt démon (5, à suivre) (21/05/2020)

On naît ange on meurt démon, Hank Vogel.jpgLa rue est déserte. Quel bonheur pour Charly! Eh oui, la solitude le rassure. Empêche les démons du passé de se manifester. De se donner en spectacle. De salir davantage son image. Si anciennement de maligne. Quel crime! Un crime contre un viol. C’est impardonnable.

- Être, être, être tout simplement, murmure Charly.

Et pourtant, il est calme en ce moment. Mais il souhaite tout de même un changement radical autour de lui. Il désire vivre à l’abri de toute attaque, volontaire ou involontaire, qui perturberait son équilibre mental. Vivre enfin normalement, comme un citoyen sans reproche. Mais cette probabilité existentielle lui paraît comme un rêve difficilement réalisable, voire même impossible. Car, pour Charly, les gens, ici comme ailleurs, se réjouissent toujours et jouissent du malheur des autres. La société a besoin d’exemples, de boucs émissaires et de symboles pour exister. Surtout de nos jours où les médias exploitent à l’extrême tout sentiment considéré comme pervers et socialement néfaste par la majorité de la population. Par ces êtres fabriqués selon un moule manipulé par des siècles et des siècles d'ignorance et de traditions...

07:41 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |