On naît ange, on meurt démon (3, à suivre) (15/05/2020)

On naît ange on meurt démon, Hank Vogel.jpgÉtonné, même fort étonné de l’image qu’il vient de donner de lui, il demande à cette créature de rêve, car il faut dire qu’elle est vraiment très belle:

- Ai-je l’air si angélique que ça?

- Peut-être, répondit-elle avec un sourire au bout des lèvres, en se retirant.

La prison m’a-t-elle donc transformé à ce point-là? se demande Charly.

Et toute une montagne de scènes vécues dans l’univers carcéral surgissent du fond de sa mémoire et il se met à transpirer.

Et d’autre scènes, d’avant sa condamnation, se réveillent et se mettent à danser dans sa tête.

Et c’est l’enfer! La cervelle bout dans des eaux diaboliques. Les mains tremblent, le cœur palpite et les yeux cherchent de l’aide, cherchent bizarrement une solution dans des airs incontrôlables. Charly se croit perdu. Il a peur d’exploser. De se transformer en une boule de haine et de colère. Car les longues et longues années passées entre quatre murs gris et sales est le fruit amer d’une énorme injustice qu’il n’a jamais digérée. Elle est encore là cette pomme empoisonnée des hommes. Elle est toujours là. Dans son estomac, ses veines, son sang... dans tout son être.

Brusquement, comme piqué par un insecte, Charly se lève, jette un billet de dix francs sur la table, abandonne son thé de Chine et son baba au rhum, et quitte le tea-room...

06:38 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |