Péril jaune (1, à suivre peut-être) (19/04/2020)

Péril jaune, Hank Vogel.jpgIl y a deux façons de voir les choses. Telles quelles... ou autrement.

Le péril jaune! Cette idée macabre n’est pas d’aujourd’hui. Elle est probablement aussi vieille que la Chine et ses chinoiseries. Je mets à l’écart le Japon...

Elle a traversé l’esprit de l’empereur Guillaume II, du statisticien Edmond Théry et de nombreux autres complotistes malgré eux.

Elle a également traversé le mieux en juillet de l’an de grâce 2018, lors d’un voyage ou, plus précisément, d’un très long trajet en voiture dans l’Altaï, la partie russe ou le Tibet russe pour les romantiques.

Ce jour-là, à part ma chère épouse, ses deux sœurs, mon neveux Rouslan qui conduisait et moi-même, il n’ y avait personne. Ni devant nous, ni derrière, ni sur les côtés. Pas un chat. Pas le moindre habitat à l’horizon. Que des champs en friche ou à moitié semés et des steppes. C’était comme si la population de cette gigantesque et mystique région avait subitement disparu du globe ou pris la fuite par peur...

- Peur de quoi? me demandai-je. D’une énorme et certaine invasion de mouches énervantes et épuisantes nées au pays de Mao? Impossible, le dictateur les a toutes exterminées. Ressuscitées peut-être en sauterelles mécaniques? Impossible aussi, la technologie chinoise n’est pas au top? D’une probable attaque d’hommes armés jusqu’aux dents, le sourire jaune jusqu’aux oreilles? Impossible pour la troisième fois! Car vu l’ampleur d’un tel danger, Poutine aurait déjà réagi en lâchant illico presto ses fusées à tête nucléaire toutes excitées et nous serions tous au commencement de la fin, de l’humanité forcément... C’est vrai, ils sont trop nombreux, ces pauvres Chinetoques, et ils ont besoin plus d’espace. Et leur solution de l’enfant unique, de préférence un garçon, devient de plus en plus problématique, inacceptable au sein de la population. Bon bref! Ils trouveront bien quelque chose un de ces quatre, ces braves héritiers directs des premiers et inoffensifs fabricants des feux d’artifice et des raviolis.

Une année plus tard. Voire un peu plus.

Coup de fil de Youri, prénom d’emprunt! Un ami de longue date qui travaille au... pour le SUS. C’est-à-dire: les Services ultra secrets.

- Les voisins sont en train de créer un monstre invisible, me confit-il d’une voix grave.

- Où ça? je lui demande tout inquiet.

- A Wuhan.

Bien entendu, nos portables sont non identifiables. Équipés de trois VPN. Comme les Hollandais avec leurs digues...

15:43 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer |  Facebook | | | |