Staline et le dinosaure (15, à suivre) (18/02/2020)

Staline et le dinosaure, Hank Vogel.jpgJørgen Blikra, le municipal chargé des affaires culturelles me convoque à la mairie. Je m’y rends tout décontracté, sans trop tarder par respect. C’est-à-dire: ni en traînant des pieds comme un Texan après avoir trait une dizaine de vaches, ni en balançant les jambes comme un Parisien après une longue journée collé à son bureau.

C’est-à-dire également: la tête soulagée, vide, libérée de toute préoccupation et de tout engagement.

Mis à part le Bon Dieu quand il fricote avec le diable, je ne crains personne. La vie est un éternel combat et j’adore ça. Oui, j’adore me battre tel un gorille, la gueule et la poitrine en avant.

Vous avez lu la presse locale hier? me demande l’élu du peuple. La grande hystérique qui chausse du quarante-cinq nous a carrément salis.

- Je ne suis pas au courant, je lui réponds... Vous avez l’article?

- Impossible, il est déjà aux archives.

- Ce n’est pas grave alors. C’est de l’histoire ancienne...

- Comment ça? C’est très grave!

- De nos jours, ce sont les réseaux sociaux qui font la pluie et le beau temps.

- Si j’ai bien compris, vous ne lisez pas les journaux...

- Non...

- Mais vous faites appel à eux lorsque vous avez sérieusement besoin d’aide, n’est-ce pas?

- Oui.

- Vous trouvez que c’est correct de votre part?

- Pas du tout. Mais... mais...

- Mais?...

15:33 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |