El Pirata (27, à suivre) (01/10/2019)

El Pirata, Hank Vogel.jpgCertaines personnes ont le sens, inné et profond, du commerce et des économies. C’est plus fort qu’elles.

- C’est héréditaire ou congénital, dirait Carla à haute voix.

Monsieur Mickael Macdonald fait partie de ces gens-là. Pour preuve: le chimiste n’a qu’un seul employé qui doit tout faire ou presque, ma pomme, et n’a aucun scrupule à acheter régulièrement un litre l’huile d’arachide pour des cacahuètes, chez l’épicier minable d’en face, pour le revendre ensuite, au prix d’un saladier en cristal, aux fofolles de l’institut de beauté de sa chère épouse.

Après que j’ai légèrement parfumé et minutieusement transvasé le produit dans de petits flacons joliment étiquetés, il y va de soi!

- Tant qu’il y aura des moches et des têtes de nœud sur terre, les marchés de la cosmétique et de la guerre auront de beaux jours devant eux, me répète souvent Micmac. Quant à moi, étant pacifiste, je préfère verser de l’huile dans de l’eau que de jeter de l’huile sur le feu.

Petite parenthèse, pour ceux qui ignorent tout de la fabrication des produits de soin:

Une crème, chère ou à deux balles, qui sent bon ou intrigue les narines, colorée ou pas, c’est le résultat d’un vulgaire brassage de flotte, d’huile, de paraffine la plus part du temps, et d’un émulsifiant. Dans lequel on a ajouté, secrètement vu la concurrence, des particules soi-disant miraculeuses.

En effleurant l’univers des secrets, je profite de vous signaler sans vergogne que mon patron anticonformiste, farouche adorateur de la lune par période, pourtant diplômé de l’université de Saint Andrews en Écosse, cache discrètement ses formules dans les toilettes de son labo, derrière la bride de rinçage. Tous les soirs, avant de rentrer chez lui.

Mais voilà, il y a des jours où l’astre sacré des sorcières a tendance à déboussoler ses adeptes les plus savants.

- Vous n’avez pas vu mon cahier? me demande l’alchimiste occasionnel, tout affolé.

Je ne réponds pas. Je plane dans les airs avec Leeloo.

Il poursuit, tout énervé:

- Vous avez bien lavé et rincé plusieurs fois l’évier, les béchers, les erlenmeyers et les éprouvettes? N’est-ce pas?

- Comme d’habitude, je lui réponds.

- C’est-à-dire?

- Deux ou trois fois.

- Ce n’est pas une réponse scientifique.

- Alors quatre fois, si ma mémoire est bonne.

- Je ne vous crois pas.

- Pourquoi?

- La chantilly refuse de monter.

- Quelle chantilly?

- C’est notre jargon, à ma femme et moi.

- Je ne vous suis pas.

- La lotion anti-âge est ratée.

- A cause de quoi?

- Une infime trace de détergent due à un mauvais rinçage...

- Ou à un oubli de votre part.

- J’aurais oublié quoi selon vous?

- L’émulsifiant peut-être.

- Impossible!

- Impossible n’est pas scientifique.

- Vous avez raison.

Et il disparaît de ma vue...

21:53 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |