La Nubienne (15, à suivre) (27/05/2019)

La Nubienne, Hank Vogel.jpg- Si tu le désires, tu peux dormir cette nuit dans mon lit... moi je dormirai par terre comme au temps des esclaves.

Il ne faut jamais contrarier une femme en pleine action de charité, me dis-je. Elle deviendrait facilement agressive voire terriblement méchante. J’ai remarqué cela chez ma mère. Ce qui est décidé finit au paradis ou en enfer, jamais sur une étagère!

Je m’incline en signe d’acceptation.

Harriet, telle une chatte évincée, se retire rapidement dans sa chambre.

Et moi, forcément, comme un chien, la queue entre les jambes, je suis Néfertiti dans la sienne.

La belle Nubienne se déshabille complètement devant moi, sans la moindre pudeur, et s’allonge aussitôt sur le tapis.

Je n’en crois pas mes yeux.

Pourquoi totalement nue, elle semble encore élégamment vêtue? je m’interroge.

La nudité, pareille à la démocratie, n’est pas identique pour tout le monde, je conclus.

- Couche-toi même tout habillé mais éteins la lumière! m’ordonne-t-elle. Au lieu de t’extasier sur mes fesses. Je crève de sommeil.

Je me laisse tomber sur son lit.

- Notre baiser n’était qu’une approche purement expérimentale, m’avertit-elle. Les zèbres et le gazelles ne baisent jamais ensemble... jamais avant le mariage. Sur ce bonne nuit!

- Bonne nuit!

Clic clac et c’est le noir complet...

08:55 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |