La Nubienne (14, à suivre) (24/05/2019)

La Nubienne, Hank Vogel.jpgStupéfaction, ahurissement, ébahissement, éblouissement, émerveillement, pétrification... tous ces mots sont à la fois impuissants et trompeurs, me dis-je en constatant l’inqualifiable réaction de la belle Nubienne.

A-t-elle un cœur de pierre ou une âme de princesse? je surenchère.

Après cet instant troublant, où les pensées les plus morbides s’échappent de la cave pour se réfugier au grenier et vice versa, ironiserait ma nounou soudanaise, Néfertiti me foudroie du regard puis me demande d’un air totalement décontracté:

- Je n’ai pas fait le rapprochement, c’est ton père qui a dormi dans le sarcophage de Néfertari dans la vallée des Rois?

- Non, mon grand-père, je lui réponds tout étonné. Ce n’était qu’une petit sieste... Mais d’où tu connais cette histoire?

- J’ai dû lire ça dans un livre. De ton père peut-être.

- Ça me laisse perplexe.

- Pourquoi ça?

- Parce que ses pavés sont chiants. Trop scientifiques pour moi.

- Pas pour moi. Je les trouve au contraire très intéressants. Bourrés d’anecdotes. Pleins d’humour... Ton indifférence ne m’étonne guère.

- Vraiment?

- Les enfants ne se pressent jamais de connaître les œuvres de leurs parents. Bien que je sois mal placée pour prétendre cela...

- Serais-tu fascinée par les fouilles de mon vieux?... Que veux-tu prouver à la face du monde, toi aussi?

Un long mutisme mais la réponse espérée vire à la proposition:

- Si tu le désires, tu peux dormir cette nuit dans mon lit... moi je dormirai par terre comme au temps des esclaves...

08:36 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |  Facebook | | | |