Flash-back (16, à suivre) (26/02/2019)

Flash-back, Hank Vogel.jpg- Pour ne pas me perdre et naviguer dans tous les sens, je numérote le squelette de mon récit filmique.

- Le squelette?

Je me frotte les mains et j’attaque:

- Exemple... Un: Paul, allongé sur son lit, contemple le plafond. Deux: flash-back, Julie et Paul s’embrassent, jardin public. Fondu enchaîné entre un et deux, éventuellement. Trois: Paul tourne en rond dans sa chambre. Quatre: re flash-back, Julie et Paul se disputent. Paul décroche le bigophone, compose un numéro. Cinq: Julie décroche. Puis six. Puis sept. Puis huit. Jusqu’à vingt-trois, trente-quatre, quarante-cinq ou l’infini si tu es incapable de trouver une conclusion. Non, soyons sérieux!... Tu exposes, du développes et tu dénoues. Ou bien! Scolairement parlant! Premier acte: exposition. Deuxième acte: développement, soit obstacle, clé de voûte et climax. Troisième acte: dénouement. Tu as compris?

- Halv, murmure-t-elle.

- Pardon?

- A moitié.

- A mon avis, la théorie est toujours plus compliquée que la pratique... Et puis, merde! Si tout ça te complique la vie, fais comme bon te semble. De toute façon, si le message que tu souhaites mettre en images raisonne comme un tambour au fond de ton cœur ou tourmente sans cesse ton esprit, c’est lui qui te montrera les chemins à prendre...

Schéma scénario, Hank Vogel.jpg

Schéma d'un film de 7 séquences (exemple)

08:14 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |