Un maral nommé Vova (18, à suivre) (31/07/2018)

Un maral nommé Vova, Hank Vogel.jpgLa vie est un perpétuel éveil, chaque jour nous réserve son lot de surprises. Bonnes ou mauvaises. Ou les deux à la fois. Sans cela, nous agirions comme des robots. Sans souci. Ne craignant rien.

Si la peur est la pire de nos rivales, elle est aussi une conseillère mal appréciée qui nous incite pourtant souvent à la prudence.

Elle vit en nous tel un démon à moitié repenti. Seuls les héros savent très bien l’apprivoiser ou l’ignorer. Ne serait-ce qu’un bref instant, à juste titre.

Mais moi, qui nage et qui plane dans mes chimères, je prends la fuite à la moindre de ses ombres.

Où suis-je? Qui suis-je à l’instant présent?

Je constate niaisement que je suis allongé sur un lit d’hôpital. Certainement: à demi à poil, l’odeur de l’éther et les murs verts.

Un vieille infirmière entre dans la chambre et me déclare joyeusement:...

 

12:08 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |