Un maral nommé Vova (11, à suivre) (14/07/2018)

Un maral nommé Vova, Hank Vogel.jpgMalgré ses vêtements en lambeaux et son langage peu soigné voire brutal, la belle indigène me fait étrangement penser à un ange.

- Cesse de me dévorer des yeux comme si j’étais une truffe! me somme-t-elle.

- Une truffe? je m’étonne.

- Les ours en raffolent, toi aussi?

- Il y en a par là?

- Quoi ça?

- Des truffes et des ours.

- A perte de vue.

- Je ne vous crois pas.

- La Sibérie a changé, elle n’est plus ce qu’elle était il y a cent ans.

- Malheureusement, il y a cent ans, je n’étais pas là...

- C’est faux! Tu mens!

- Comment ça?

- Tu étais dans les couilles de ton grand-père. Pas décidé du tout à affronter la vie...

- A ce tarif...

- D’après le professeur, c’est un problème de climat.

- Quel professeur?

- Secret d’état.

- Vous vous moquez de moi ou quoi?

Elle me sourit.

Puis, d’un air un peu déçu, elle me dit:

- Tu n’es pas fatigué de me tutoyer et de jouer au gendarme du monde? Si tu as envie de tirer un coup, propose-le moi gentiment au lieu de remuer la poussière de tes échecs...

15:23 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |