Un maral nommé Vova (7, à suivre) (05/07/2018)

Un maral nommé Vova, Hank Vogel.jpgNous ne sommes pas ce que nous croyons être. Nous pensons être ceci ou cela pour nous donner tout simplement de l’importance face aux autres. Nous jouons un rôle. Constamment. Jour et nuit. Même dans nos rêves quand nous croisons nos fantômes.

J’ai l’impression de me répéter...

Non, je me répète. Autrement. Peut-être plus élégamment.

Est-ce ma gymnastique cérébrale? La redondance m’est-elle nécessaire?

Dieu que tu m’as fabriqué compliqué!

Que dois-je accomplir aujourd’hui pour mériter ma part du gâteau?

Rien n’est gratuit sur terre, la société a tout réquisitionné. Au profit du bien collectif soi-disant. Même l’air finira bientôt par être taxé.

- Tu payes ou tu crèves, fils de chien!...

Est-ce la solitude qui me rend si aigri?

Il est donc temps que je me trouve une femelle afin que mon esprit cesse de voyager dans les nuages et d’éclater ainsi des orages inutiles.

L’amour, le sexe fait pousser des ailettes aux timides mais arrache souvent les grosses ailes aux démons comme moi.

Alors:

- En avant, marche! Tu n’es qu’un coq surévalué, dirait la poule du quartier...

04:20 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |