Mariage blanc (21, à suivre) (11/06/2018)

Mariage blanc, Hank Vogel.jpgDieu que des mots anodins peuvent être terriblement blessants!

Que suis-je pour lui? je m’interroge. Un simple pion, noir ou blanc, qui fait désordre sur l’échiquier? Ou qui n’obéit pas aux règles du jeu? Quel échiquier? Quel jeu? Ses arrangements et ceux de son incollable tribu, inéluctablement... Je suis étonné qu’il ne m'a pas encore tutoyé. Et pas le moindre signe d’empathie de sa part, sur son visage. Rien. Je ne vois rien. Je ne ressens rien.

Le gardien des mesures à jamais établies me toise puis conclut avec fierté et sévérité, comme s’il avait inventé les feux d’artifice avant les Chinois:

- Un homme averti en vaut deux et le pain béni ce n’est pas pour les cochons. Et... et... et...

Il crache finalement le morceau:

- Une mine d’or telle qu' Ella ne mérite pas d’être découverte par un illustre inconnu... Vous pouvez vous en aller, maintenant! Aucune charge n’est retenue contre vous. Pour le moment!

Et, la queue entre les jambes, comme un chien battu et abandonné, je m’éloigne du commissariat. Lieu poussiéreux et glacial où seul survit le mathématisé...

08:54 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |