Mariage blanc (15, à suivre) (30/05/2018)

Mariage blanc, Hank Vogel.jpgNous nous regardons les uns les autres tels des imbéciles heureux.

La réponse la plus précise, la plus percutante viendra de l’autre. Cet autre, ce sage, cet ange qui a su traverser ces flammes infailliblement destructrices sans se faire brûler les ailes.

Mais où est-elle bon sang, cette créature hors normes au destin unique?

Au fond de nous et nulle part à la fois? Ce n’est finalement qu’une chimère?

Il n’y a donc point de véritable héros prêt à s’en prendre plein la gueule dans cette basse-cour...

- Résultat? répète le cabotin.

- Ça va, ça va! s’énerve Ella... Votre drame est une comédie sans fin. Qui se produit dès que les rotules commencent à grincer et les portes tout autant. Question d’usure. Ou trop de plaisir tue le plaisir. La répétition à outrance n’est bonne que pour la mitrailleuse. Et puis quand on ne peut plus on ne peut plus! Pourquoi voulez-vous empêcher les jeunes de jouir de leur propre jeunesse sous prétexte qu’au bout du compte l’impuissance et la mort nous attendent tous.

- Résultat? persiste-t-il.

- On s’en fout totalement de ton résultat, camarade! je hurle... On se croirait à la chambre des lords ou les sourds donnent l’impression d’être de grands penseurs. Qu’attends-tu de nous? Un kein boche ou un niet à la soviétique?

- Personne ne veut nous écouter, nous les gens ordinaires, pleure-t-il. Personne, personne...

- Désolée, réagit Ella. Tout est de ma faute. J’ai compris. La prochaine fois, le vulgaire n’aura plus droit au chapitre... Retournez tous à vos places, à vos tables respectives, s’il vous plaît, mesdames et messieurs! Les digestifs sont offerts!...

05:12 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |  Facebook | | | |