Mariage blanc (7, à suivre) (14/05/2018)

Mariage blanc, Hank Vogel.jpg- Rectificatif! J’opte plutôt pour le menu, je crie à la serveuse, une belle métisse aux longues jambes.

- Entrée, plat et dessert, c’est bien ça? me demande-t-elle en grimaçant.

- C’est bien ça. Ni plus ni moins.

- Il n’y a aucun risque.

Elle doit me prendre pour un drôle de zèbre, cette sacrée gazelle, me dis-je... Prétentieuse pétasse! La couleur de ta peau te va à merveilleuse mais ton regard méprisant te rabaisse à ton niveau intellectuel le plus bas. Pour qui me prends-tu? Pour un sauvage qui s’est échappé de sa forêt natale.

- Irresponsable créature, je murmure.

On m’apporte, en premier, un soufflé aux escargots et une salade. Puis du civet de sanglier, du choux rouge et du gratin dauphinois aux cèpes. Et pour terminer, un gâteau au chocolat.

Le tout accompagné d’un pichet de vin, bien entendu.

Du bordeaux, du bourgogne ou de la piquette. Difficile d’en faire la différence lorsqu’on crève la dalle. Comme distinguer le bien du mal lorsqu’on chie dans son froc.

Dieu que la bouffe est bonne dans ce trou perdu! Il y a tout de même des gens sur cette terre qui savent donner un sens au quotidien.

L’hybride s’approche de moi et me propose, toute souriante étonnamment:...

16:07 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |