Mariage blanc (2, à suivre) (03/05/2018)

Mariage blanc, Hank Vogel.jpgJ’avais un père, une mère, une femme et des enfants, maintenant je n’ai plus que des souvenirs. Un fardeau de fantômes sur mon dos.

Mon avenir a été anéanti en une fraction de seconde. Une bombe tombée du ciel a détruit, presque pulvérisé, ma maison et a ainsi décimé toute ma famille. Par chance, quelle misérable chance, j’étais au travail ce jour-là.

Pourquoi ne suis-je mort avec eux? Dieu est-il un cruel farceur?

J’ai tout perdu. Mon sang et ma patrie.

J’entre dans un café et m’installe dans un coin discret...

09:13 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (13) |  Imprimer |  Facebook | | | |