Mes voisines concubines (33, à suivre) (11/04/2018)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpg- Malheureusement, sans un complice extérieur, il nous est impossible d’agrandir notre famille. Alors nous avons penser à toi.

- C’était donc ça?

- Ça quoi?

- La proposition que vous vouliez me faire.

- Quelle proposition?

- Oublie ça! J’ai sans doute rêvé. Ça m’arrive assez souvent...

- Rêvé ou pressenti?

- Rhabille-toi et rentre chez toi! Tu commences sérieusement à me désorienter.

- Déboussoler, fourvoyer, embrouiller, embarrasser, déranger, troubler... c’est bon signe, non?...

- Ce n’est pas amusant...

- La bête humaine finira-t-elle par sortir de sa grotte?

- Me pousserais-tu au viol?

- Je n’attends que ça.

- Rejoins ta copine!

- Impossible, elle n’est pas à la maison.

- Alors rentre chez toi pour la deuxième fois...

- Impossible, j’ai perdu mes clés. Ou quelqu’un me les a fauchées.

Séance tenante, Sturm jaillit dans mon esprit et je m’écroule sur le tapis...

16:22 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |