Mes voisines concubines (32, à suivre) (09/04/2018)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpgRegarder, contempler, admirer, juger, reconnaître, apprécier, flatter, toiser, critiquer, justifier, ironiser, insulter...

Que de possibilités pour un naïf clin d’œil! Que d’obstacles à franchir avant de pouvoir anéantir une banale spéculation!

- C’est ainsi que tu me vois? me demande Rosetta, toute en enflammée en découvrant mon croquis.

- Ce n’est qu’une vulgaire ébauche, je temporise. Demain, avec l’aquarelle, je tâcherai de dévoiler ta vraie et grande beauté.

- Tu es sincère, tu me trouves belle?

- Plus que ça.

- Jusqu’où irais-tu si tu étais amoureux de moi?

- Je t’épouserais sur le champ si... si...

- Si quoi?

- C’est...

- Si je ne partageais pas mon plumard avec une gouine, n’est-ce pas?

- Que...

- Oui, nous sommes des gouines, des gougnotes, des homosexuelles, des lesbiennes, des inverties, des tribades, des gerbeuses, des brouteuses, des visiteuses de gorges profondes et profanes...

- Ça va, j’ai compris!

- Désolée, je croyais que tu collectionnez les synonymes.

- Pas autant que les antonymes, vu mon esprit de contradiction...

- Pierrette et moi, nous nous aimons.

- Félicitations!

- Ça te dérange?

- Quelle stupide question!

- Malheureusement, sans un complice extérieur, il nous est impossible d’agrandir notre famille. Alors nous avons penser à toi.

- C’était donc ça?

- Ça quoi?

- La proposition que vous vouliez me faire.

- Quelle proposition?...

17:22 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |  Facebook | | | |