Mes voisines concubines (20, à suivre) (14/03/2018)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpg- OK, OK!... Alors allons tous nous coucher. Chacun dans son lit douillet, pour notre sécurité et empêcher toute ambigüité. Car demain, Rosetta et moi, nous avons un cours avec Piaget.

- L’homme à la bicyclette et au béret basque?

- Tu connais?

- De vu et de loin. Comme une hirondelle qui essaye de ne pas trop zigzaguer.

Le temps passe, les doutes s’entassent et les mensonges nous lassent. L’autre est souvent un piège bien camouflé.

Que veulent-elles réellement de moi, ces deux concubines? je me demande au réveil, le lendemain matin.

Et des scènes, les unes plus extravagantes que les autres, se déroulent dans ma cervelle. Tel un film réalisé par un auteur provocateur, méprisant logique et censure. Pour qui seul le frisson compte.

Je vois ainsi mes voisines en train de faire l’amour sous le regard méditatif de leur professeur tant apprécié.

Pourquoi les lesbiennes n’excitent autant?

Rupture de stock! Pas de carabine ni de cartouches pour tuer les ennemis de la compréhension!

Je suis sur un terrain hostile. Au moindre toussotement, je risque d’être pris pour cible et fusillé sur-le-champ.

Au diable donc toute investigation courageuse! L’ignorance préservera ma vertu...

12:48 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |