Mes voisines concubines (13, à suivre) (02/03/2018)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpgUne silence extraordinaire s’installe entre nous. Est-ce la minute de silence avant l’indifférence totale ou la minute d’angoisse avant le peloton d'exécution?

Tout à coup, j’ai l’impression d’être sur le tournage d’un film surréaliste. En train de jouer ou d’essayer d’interpréter le rôle d’un berger perdu au sommet d’une montagne des Alpes ou de l’Himalaya face à deux brebis égarées ou celui de Tarzan face à Jane et Chita juste avant d’aller se coucher. Qui choisir, elle ou elle? Ou en plein dans une production bollywoodienne dont le metteur en scène ne n’exprime qu’en japonais ou en chinois.

Que de ou dans ma carafe! me dis-je. C’est sans aucun doute à cause du pinot noir.

- Et encore de ce divin breuvage pour l’épilogue? me suggère Rosetta, malicieusement en remplissant presque à raz bord mon verre de vin.

- Tu veux, vous voulez que je déroule la fine bouche de mon curriculum vitae? je bafouille.

- Oui, déroule-nous toutes tes activités... passées, présentes, futures, études, réussites, échecs, projets d’avenir, hobbies...

- Mes attirances sexuelles également?...

16:52 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |