Brouillard (16, à suivre) (28/05/2017)

Hank Vogel, Brouillard.jpg- ... A propos, ne souhaites-tu pas savoir pourquoi j’ai jugé arrogantes les intentions de ta princesse?

- ...

- Non?... Oui?...

- Voulait-elle m’ouvrir la porte pour m’enfermer ensuite dans le cagibi?

- Tu es moins naïf que je le supposais, Le flic... En effet, les marchands de croyances, ces dealers autorisés par l’ignorance étatique, sont d’une malice extrême. Pour t’attirer vers eux, ils te disent timidement que toutes les religions sont bonnes puis, une fois que tu es séduit par leur diabolique sincérité et forcément coincé dans leurs filets, ils te déclare haut et fort que la leur est la meilleure.

- Pas tous.

- Si tous... J’adhère donc je suis convaincu!

- Pas tous!

- Les moins convaincus sont plus préoccupés par leur tourisme intellectuel qu’à te persuader à quoi que ce soit... Tu as failli tomber dans le panneau, n’est-ce pas?

- Aucune femme au monde ne fera de moi une couille mole.

- Donc tu n’as jamais été très amoureux.

- Qu’en sais-tu?... Que décryptes-tu aux confins de ma mémoire?

- Je n’ai pas besoin de plonger au fond de ton âme pour découvrir ton vécu. L’homme est un volcan qui crache sans cesse des fragments de ses blessures.

- Tu es trop sûr de toi.

- Camarade, mais je suis ton miroir!...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |