Brouillard (11, à suivre) (22/05/2017)

Hank Vogel, Brouillard.jpg- C’est vrai que ton oripeau n’est pas très à la mode par ici. Moi, à sa place, j’aurais plutôt choisi le bikini.

- A la place de qui?

Simon se gratte la tête puis, après une très longue hésitation, il me répond:

- J’aimerais bien soulager ta morbide curiosité mais j’ai juré fidélité au silence ou, en d’autres termes, j’ ai promis de me taire.

- A qui? Nom de Dieu sacrée merde! je hurle de colère.

- Ne blasphème pas!

- Plaît-il?

- Par pitié, pas de tel juron!

- Donc, il existe! Et tu m’as menti. Toi aussi... Toi aussi, tu flirtes avec l’incertain et le démentiel.

- Comment ça?

- Tout à l’heure tu m’as dit: tout a été exploré et rien n’a été trouvé. Et maintenant, tu sous-entends le contraire.

- Vérités et mensonges vont de pair comme tous ces jeunes couples continuellement en dispute mais terriblement attirés l’un vers l’autre...

- Tu dérapes, camarade! Ou, par malice, tu cherches à diverger pour ne pas passer pour un menteur vis-à-vis de moi et... et...

- Et?

- Aux yeux invisibles de notre Grand bienfaiteur dictateur.

- Encore un blasphème!

- Et encore une preuve que tu m’as menti!

Je me frotte les mains et je lui dis:

- Ainsi, je suis heureux de mieux te connaître. Ou, plus modestement, de pouvoir mieux cibler mes discours à l’avenir. Afin d’éviter tout argumentation ou épilogue inutile.

- Il raisonne décidément comme un épicier universitaire, murmure-t-il en regardant le ciel...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |