Brouillard (4, à suivre) (15/05/2017)

Hank Vogel, Brouillard.jpgSoudain, j’entends un lointain coup de feu.

- On chasse par ici? je demande à Simon.

- Pourquoi cherches-tu à réveiller en moi mes instincts de primate? me répond-t-il.

- Tu n’as rien entendu?

- J’aurais dû?

- J’ai cru entendre une détonation.

- C’est certainement à cause de ton imagination trop fertile... Et si c’était le cas, aurais-tu peur?

- Nullement... Peur de quoi?

- Qu’ une balle perdue vienne s'écraser contre ton crâne, par exemple.

- Parle pas de malheur, s’il te plaît!

- Donc, tu as peur.

- C’est faux! Je n’ai plus peur de rien.

- Illusion, mon cher ami! Ce démon qui a les couilles d’un ange a été créé par le Grand Farceur avant l’animal et le végétal...

- Baliverne! Celui qui a éradiqué la crainte de la mort de son esprit, plane comme une hirondelle au-dessus du bien et du mal.

- Peut-être mais je n’en suis pas si sûr. Car cette émotion est trop intelligente pour qu’elle se mette en avant inutilement. Pareille pour sa sœurette, la timidité.

- Nous parlons, nous parlons mais en vérité nous n’en savons rien. Que dalle!

- Il faut bien tuer le temps avant que l’ennui ne nous étripe à jamais.

- Belles paroles, belles pensées! Mais elles ne nous apportent pas grand chose... On fait quoi maintenant? On continue à se la branler comme deux intellos face à un panneau publicitaire ou on se bouge les fesses pour de bon?

- Marchons dans la même direction! Je sens qu’une surprise nous attend...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |