Jørgensen et la belle Isis (60, à suivre) (08/05/2017)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgEt après m’être promené sauvagement au jardin d’éden bras dessus bras dessous avec Isis et une Ève née du pied bot d’Adam et, surtout, après avoir gouté presque à tous les fruits défendus, avec et sans pépins, je confesse:

- J’ai failli réclamer davantage... Heureusement le raisonnable était là pour me retenir... Mais maintenant ça put... ça put...

Un double quoi sort de la bouche des deux concubines.

J’hésite encore puis je lâche:

- Ça sent les rognons et la langue de bœuf avant la cuisson.

Elles éclatent de rire. Un bon moment.

Puis Charlotte m’explique diplomatiquement, pour effacer certainement mon air niais:

- Plus on est nombreux, plus les émanations sont fortes. Les sueurs succèdent inévitablement aux tremblements. Il y va de soi...

- Cessez de philosopher sur les odeurs d’une partouze! réplique Isis, toute énervée. La mouscaille ne mérite pas une médaille, tout de même!

- Tu es fâchée ma toute belle? miaule sa photocopie.

- Et si on passait à autre chose! je lance bêtement pour adoucir l’atmosphère...

12:51 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |