Les pommes et l'arbalète (25, à suivre) (23/12/2015)

Les pommes et l'arbalète de Hank Vogel.jpg- Vive la Suisse libre! À bas les envahisseurs!

Et, simultanément, le carreau d’arbalète part comme une fusée en sifflant et fend en deux l’ersatz britannique.

Et, fier de mon exploit, après mûre réflexion, je balance:

- Deux questions. Primum: comment savez-vous que je ne supporte pas la mentalité des Amerloques et des Rosbifs? Secundo: se libérer est-ce un enrichissement ou une banalité?

Vogelstein hésite puis ose:

- La haine envers l’étrange, ça s’entend, ça se voit ou ça se sent à distance. C’est une odeur nauséabonde qui n’exalte que les petits cons, les grands connards et les colossaux abrutis...

Je me rebiffe et je gueule:

- Quisling! Collabo! Traître! Déserteur! Félon! Renégat! Embourgeoisé! Couille molle! Ce sont des mots que vous devriez retenir, à votre tour, camarade patron. Car vous confondez haine et délivrance. Patrie et liberté. Les libertés et la liberté. Les fruits de l’arbre et l’arbre lui-même. Le particulier et l’essentiel. Tell emmerda les conquérants de l’époque, moi j'emmerde les occupants d’aujourd’hui. A ma façon...

Roby n’en revient pas.

Et j’enchéris:

- Je ne suis pas contre le chapeau melon, la casquette Trucker, le pakol, le foulard ou la burqa, je suis contre tous ceux qui méprisent la langue de Molière, de Dante ou de Goethe, sous nos toits et nos cieux. Ni plus, ni moins. Quant au reste, je n’en ai rien à foutre.

Puis avec un souffle universaliste:

- On devrait pouvoir choisir librement son pays comme s’il s’agissait d’un mariage d’amour... Ce serait alors la parfaite union entre un individu convaincu et le peuple de toutes ses aspiration... Que les anges bénissent la démocratie de demain!

Roby applaudit...

 

08:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |