Les pommes et l'arbalète (23, à suivre) (20/12/2015)

Les pommes et l'arbalète de Hank Vogel.jpgAlors l’élu de la déesse Pupilla, pour éviter une éventuelle altercation, lève le bras droit en l’air et nous propose:

- Que direz-vous si je vous dévoile le secret de ma réussite financière? Ne répondez pas tout de suite, les garçons! Ruminer avant de beugler et non l’inverse est meilleur pour la santé, m’a dit un jour un paysan non subventionné à Seelisberg, en grimpant sur un énorme cerisier. Cet homme libre avait tout compris. Malheureusement, ils sont peu nombreux des comme lui dans ce pays politiquement déchiqueté. Bref! Ce n’était qu’une parenthèse plus proche de la foutaise que la thèse. Finalement, en tant que philanthrope héréditaire malgré mon caractère peu altruiste, je vais vous offrir cette énigme qui fera de vous de probables héros dans le cosmos incontrôlable des affaires, des arts, des sciences et du farniente.

Il s’adresse à Roby:

- Débarrassez-vous de l’arbalète, qui risque de déformer votre épaule droite nonobstant votre patriotisme acharné, et posez-la soigneusement par terre... Prenez cette manivelle et armez-la en tirant la corde vers vous avec cet outil.

Étonnement, fier comme un soldat suisse prêt à se battre contre tout ennemi invisible, l’ex fromager, pourtant un objecteur de conscience convaincu, obéit sans la moindre protestation aux ordres de son commandant.

- Et main... tenant, mon lieu... tenant? bafouille-t-il, tout ébranlé par une émotion inattendue, probablement atavique.

- Voici une flèche, glissez-la...

Mais à cet instant, ma cervelle s’envole à des années-lumière de là.

Et une voix céleste me fredonne:

- L’homme est l’animal le plus imprévisible de la création...

13:05 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |