Les pommes et l'arbalète (21, à suivre) (16/12/2015)

Les pommes et l'arbalète de Hank Vogel.jpgBrusquement, Vogelstein paraît totalement affolé et il se met à jurer en suisse allemand. Mais mes oreilles prudes et hostiles à cette langue barbare ne retiennent que Donnerwetter et Gopfertami.

Puis, quasi en pleurant, il marmonne:

- Ils l’ont volée, les salauds!

- Qui, quoi?

- Ma mimi, ma mini...

Richard rime avec pleurnichard. Car la possession, c’est le contraire de la liberté. Elle est engendrée par la peur. La crainte de ne plus avoir. De ne plus être. Quelqu’un d’important, de puissant face à... Face à quoi? A son miroir. Au vide, en réalité.

- J’ai eu tort de faire confiance à l’œil Moscou et aux oreilles de Washington, me confie Vogelstein. Ils aiment trop les armes ces deux là. Surtout le moins sourd qui confond arme de sport et arme de guerre... Non, ils n’ont pas pu me faire une chose pareille, ces voyous! Pas à moi. Ils l’ont certainement cachée quelque part.

- Mais de quoi parlez-vous, Alf?

- Mais de la mini baliste!

- Quelle baliste?

- Mon arbalète. L’unique, l’extraordinaire, la si performante...

À ce moment précis, Roby se radine tout décontracté le bidule enchanté sur l’épaule.

- Mais où donc l’avez-vous dénichée? lui demande Vogelstein, joyeux comme un petit garçon qui a retrouvé son pistolet préféré.

- Aux gogues.

- Aux gogues?

- C’est soit Gugus soit vous qui l’avez posée là, près du lavabo bleu dont le robinet est doré... avant qu’on se lave les mains pour le grand festin.

- Festin?

- Votre apéro minable mais purificateur, pour ne pas trop vous insulter.

- Ce n’est possible.

- Qu’est-ce qui n’est pas possible?

- Le lavabo en lapis-lazuli dont le robinet est en or se trouve dans les toilettes strictement réservées aux domestiques.

- Pourtant, c’est là me nous nous rendus avec vous pour pisser entre autres. N’est-ce pas, Gugus?

- Oui, je me souviens, mon ami a raison, j’affirme.

Vogelstein se gratte la tête. Un singe ne ferait pas mieux. Pour une fois, je suis d’accord avec la théorie de Darwin.

10:57 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |  Facebook | | | |