Les pommes et l'arbalète (17, à suivre) (12/12/2015)

Les pommes et l'arbalète de Hank Vogel.jpgEt pour en finir sans doute avec les images que les autres se font de lui, l’homme fortuné nous déballe tout ce qu’il a sur le cœur:

- Pour les minables, je suis un salaud parce que je suis un type huppé. Pour les cire-pompes, la grotte de Massabielle, à Lourdes pour ceux qui l’ignorent. Pour mes adversaires, le mur de Berlin avant sa démolition. Et pour les cons, un parfait trou de balle. Mais en vérité tout le monde se trompe. Car, à part ma femme dans des moments d’égarement, personne ne m’a vu assis sur le trône en train de me torcher... et tirer la chasse d’eau comme n’importe quel imbécile pressé de foutre le camp. Me découvrir, ne serait-ce qu’une fraction de seconde, dans une telle position et situation modifierait paradoxalement mais certainement en bien tout jugement biscornu à mon égard...

J’approuve en hochant la tête mais je précise:

- À condition que ce dernier ait le sens du partage... Le ploutocrate ne me dérange pas spécialement car je sais par expérience qu’il est plus facile de s'habituer au luxe qu’à la misère mais... mais...

- Mais?...

14:12 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |