La mouche de Saint Pierre (28, à suivre) (18/11/2015)

Hank Vogel, la mouche de Saint Pierre.jpgLa mouche du fromage se frotte le côté gauche de sa face, l’autre reste attentif et imperméable à toute émotion question de survie, et me dit:

- Un jour, un joueur de mandoline, un Italien qui adorait sa mamma et la mortadella, est venu jouer un chanson napolitaine sous mon balcon. Alors... Alors...

- Alors?

- Je suis tombée dans le panneau.

- Quel panneau? Celui du magasin?

- Mais d’où tu viens, toi? Tu confonds streptocoque et coque, lactobacille et facile...

- Je pensait que ton ex était homosexuel.

- Pas plus homo que moi lesbi.

- Tu veux dire lesbienne?

- Ma parole! Tu est aussi compliqué et pointilleux qu’un professeur de français qui n’a jamais écrit un poème de sa vie. Tout tourne autour de la précision et rien de lui ne dégage le moindre parfum littéraire. La langue doit vibrer et ne pas stagner...

- Une vibration et non pas une stalactite. Ou une stalagmite quand on fait tout à l’envers.

- J’ai l’impression que tu as compris...

- Et après?

- Après quoi?

- Après que tu es tombée dans le piège.

- J’en ai la certitude maintenant, bref!... Pour satisfaire ta curiosité maladive, j’ai deux options.

- Quelles options?

10:06 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |