L’homme et la société (28/02/2014)

  Je suis un produit de consommation. Sans étiquette, ni parfum. Une sorte de savon de Marseille dont on se sert pour laver le linge sale ou quand on a les mains noires de graisse.

 À Noël, j’étais seul sur une étagère. Heureusement, la grippe s’est souvenu de moi et je me suis trouvé mouillé comme une lavette.

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |