Staline et le dinosaure (2, à suivre)

Imprimer

Staline et le dinosaure, Hank Vogel.jpg- Je comprends.

- Vous comprenez quoi?

- Vous permettez que je sois franche avec vous?

- Je ne demande que ça.

- Je pense que derrière vos diverses apparences libertines se cache ou se cacherait un jeune homme pointilleux et susceptible.

- Un journaliste qui emploie trop souvent le conditionnel est un mauvais journaliste. Il ferait mieux de travailler dans la police où le doute  est le seul stimulant, excitant, poison très souhaitable pour la plupart des inspecteurs...

- Vous ne les aimez pas, n’est-ce pas?

- Qui ça?

- Les flics, pardi! Qui d’autres...

- Ce sont eux qui me détestent!... Mais au fait, pour quoi êtes-vous venue au juste? Pour m’interroger sur mon passé de petit voyou et me narguer ou pour vous renseigner sérieusement sur mes démarches novatrices, bénéfiques à l’humanité toute entière?

Elle sourit d'un air narquois. Puis, quasi au ralenti comme un bradypus variegatus, elle sort de la poche de sa veste en jeans un stylo-bille Montblanc et un beau calepin feutré, tous deux destinés sans doute aux longs ou aux profonds  interviews, et me dit:...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.