Sven (2, à suivre)

Imprimer

Sven, Hank Vogel.jpg- Ta mère aussi?

Un ange passe. Paisiblement. Forcément, nous sommes dans un chambre d’hôtel à La ville des anges, la résidence du Bouddha d’émeraude.

- Laisse ma mère tranquille! réagit-elle avec une pointe de colère, trente secondes plus tard. Elle ne connaît rien à l’amour, aux hommes, la pauvre. Elle passe presque tout son temps à ramasser des insectes pour les vendre ensuite à des restaurants branchés... On l’a forcée à se marier à l’âge de quatorze ans...

- Il est vrai que les fourmis ont un goût épicé? je lui coupe la parole.

- Possible... Moi, j’ai un faible pour les sauterelles grillées... Tu as déjà goûté ça?

- Une seule fois.

- Et?

- Et quoi?

- Tu as aimé?

- Bizarrement... Ça m’a fait penser à des cacahuètes sucrées... C’est tout sauf sentimental!

- Mais de quoi parles-tu?

- De ta chère maman, pardi!

- Concernant son boulot ou son mariage?

- Ses épousailles factices.

- Tu aurais préféré qu’elle accouche toute seule dans la forêt, comme une adolescente profanée?

- Elle a été violée?

- Peut-être. Mais cet éventuel violeur, qui n’est autre que mon paternel, a accepté de l’épouser.

- Parce qu’on l’a forcé aussi, n’est-ce pas?

- C’est ce qu’on raconte dans les chaumières. Surtout quand je retourne auprès de mes semblables...

- Comment est-il?

- Qui ça?

- Ton vieux, maintenant. Il est gentil avec elle, avec toi... Il fait quoi dans la vie?

- Il fait ce que la plupart des hommes asiatiques font.

- C’est-à-dire?

- Rien.

- Sois plus explicite!

- Pour ne pas être trop méchante, je dirais: il médite vaporeusement du matin au soir et du soir au matin. Et parfois, quand il émerge de son état hypnagogique, il se met à donner des ordres dans le seul but de faire croire aux personnes présentes autour de lui qu’il travaille... Par contre, il est très fort pour soutirer de l’argent à n’importe qui et profiter des gains des autres, spécialement de ceux de sa petite bourgeoise.

- Un vrai patron, en somme.

- Un proxénète plutôt!

Et toi... qui donc profite de toi, ma belle? je culpabilise, en admirant pourtant son si beau corps. Régulier, équilibré, bien proportionné, harmonieux, svelte, d’une douceur extrême... qui sent bon tantôt le jasmin, tantôt la civette...

Sven (1994), Hank Vogel.jpg

Sven (1994)

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Hank je Vous remercie A,on humble avis c'est un arbre à contrariétés qui devrait servir d'arbre généalogique
    En tous cas me concernant /rire
    Elle est très belle Sven
    Toute belle fin de journée et douce soirée étoilée pour Vous Cher Hank

  • L'arbre que je préfère c'est le bourreau ou le désespoir des singes sur lequel personne n'ose grimper.

    Personne au sommet, ni sur la première branche, tous au même niveau, au pied de l'arbre comme des enfants aux pieds du maître.

    Bonne nuit, chère Lovejoie.

  • Bien le bonjour Cher Hank je Vous remercie Excellente réponse mais au pied de l'arbre on pourrait aussi imaginer des enfants attendant le Père Noel
    Quand à mon arbre généalogique j'y vois à la cime une armée de bourreaux mais des cœurs /rire
    Toute belle suite de journée et dynamisante soirée pour Vous Cher Hank

  • Là où habite le Père Noël, ce n'est pas si loin de chez moi...

    Belle soirée, chère Lovejoie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel