La Nubienne (23, à suivre)

Imprimer

La Nubienne, Hank Vogel*.jpgLe temps passe. Certaines journées et soirées sont uniques, les autres se ressemblent ou nous paraissent se ressembler comme deux gouttes de sueur ou plutôt comme les gouttelettes d’eau au plafond d’une caverne. Auxquelles seul un spéléologue prête attention.

- La vie est une salade russe, faite de joies multiples, de tristesses diverses, de gros mensonges et de petites vérités, que nous sommes obligé d’avaler, fredonnait ma bonne soudanaise le jour de sa misérable paie.

Je la vois encore, notre gentille soubrette, devant moi en train de laver le parterre à quatre pattes et forcément le cul en l’air.

Quel monument! Quel mausolée chargé de visiteurs égarés, de naufragés et de loups solitaires! Quelle bombe à retardement!

- Je suis à vous, à toi mais avant tout à moi-même! me répétait-elle souvent en caressant mes cheveux dorés.

Comme j’aimais ses tendres caresses et sa peau si douce! Je nageais et je planais en plein dans la béatitude.

Néfertiti me fait souvent penser à elle. Par la noirceur de son épiderme et à la morphologie de son corps.

Les Nubiennes étaient les plus belles femmes du monde. Et les mères les plus sublimes de tous les temps. Le lait qui coulait de leurs seins était plus pur que la plus sainte des eaux bénites. Et c’est sans doute grâce à cela que les dieux et les déesses des terres arides permirent à ces êtres exceptionnels d’engendrer ensemble la première civilisation...

Bref, bref et bref!

Cessons de nous propulser dans des sphères hors de la raison et revenons au fait!

Au fait? Quel fait? Ils sont si nombreux.

Je suis fait. Pris au piège. Comme un rat gourmand et pantouflard. Attiré par l’éclair au chocolat et le chou à la crème à la fois. Néfertiti et Harriet. Black and White. Accro à la diversité. A l’alcool, au sexe et aux technologies nouvelles.

Hier, j’étais, comme tous les cocus des anciennes sociétés idéalistes rangées par le mensonge, à cheval entre la faucille et le marteau, aujourd’hui, je partage ma vie entre l’ordinateur et le smartphone. Quand je ne suis pas collé aux fesses de mes deux concubines, bien entendu.

En somme, je me comporte comme n’importe quel imbécile du postpostmordernisme.

Hier aussi, dans l’autobus ou le métro, je lisais tranquillement un bouquin, aujourd’hui, je m’excite sur mon portable cherchant désespérément le renouveau.

Mais au fond, rien n’a vraiment changé. Le policier a remplacé son képi par une casquette américanisée, moins débile peut-être, mais la matraque est toujours là. Le politique se gargarise tout autant. Et le peuple continue de payer les pots cassés et les pot-de-vins de l’élu incompétent et corrompu. La démocratie est plus que jamais branlante. A se demander s’il ne serait pas plus intelligent et nécessaire pour la survie de l’humanité d’avoir à la tête de tous les états des reines qui ont des couilles que des présidents qui n’en ont point.

Néfertiti serait parfaite dans le rôle de monarque. D’une Candace, nouvelle version!

Chut! Elle s’approche de moi. Elle a sûrement l’intention de me révéler ou de me soumettre quelque chose...

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Hank. je Vous remercie Ah oui un beau bédoin pour nous servir une tasse de thé ,voilà l'image type du paradis Continuons de rêver ou de paresser c'est selon /rire
    On dit que le désir s'exprime par la caresse comme la pensée par le langage mais au vu du manque de tendresse on est en droit de se demander si celle ci n'est pas réservée aux seuls animaux
    Voici une anecdote confirmant bien ce désir machiavélique de l'inquisition New âge qui a tellement culpabilisé une infirmière qui a rougi avant de répondre à la question concernant ses vacances .je prends l'avion je vais en Grèce
    J'ai éclaté de rire et pour la rassure je lui dis ,mais en 50 défense d'avoir de l''argent car il fallait nourrir les Africains
    Comme quoi ,quand on veut posséder l'autre tout est permis et les belles promesses ont encore de beaux jours à venir
    Chouette mercredi pourVous Cher Hank

  • Je ne réjouis d'aller en Grèce surtout pour acheter du mastic ou de la mastika... la résine.
    Enfant, j'adorais ça.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mastika

    Belle soirée, chère Lovejoie.

  • Bien le bonjour Cher Hank ,je Vous remercie Il nous faudra bientôt ingurgiter un verre de Mastikat après avoir lu les délires des Universitaires féministes qui rampent devant les lobbys sans doute pour mieux assurer leurs fin de mois
    On dit que les craintes sont mortelles et les désirs immortels sans doute est ce la raison de la longévité des anciens Universitaires mâles qui eux respectaient en premier leurs ainés
    ils ne passaient pas leur temps à se pavaner par devant caméras
    A croire que ces féministes ne rêvent que d'une seule chose c'est à dire obtenir le premier rôle dans une série encore plus débile /rire
    Très bon début de journée pour Vous Cher Hank
    PS y'a comme qui dirait un air de vacances qui flotte dans l'air dirait on!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Ceux qui adorent tirer sur la corde des évènement adhèrent facilement à un mouvement, politique ou religieux. Les autres préfèrent tirer au cul ou à jouer à tirer sur le cordon.

    Bon appétit et bel après-midi, chère Lovejoie.

Les commentaires sont fermés.