La Nubienne (19, à suivre)

Imprimer

La Nubienne, Hank Vogel.jpgEt, comme un caniche assoiffé jusqu’aux entrailles, je suis Harriet.

Forcément, mon regard se porte sur son derrière.

C’est un beau cul mais légèrement moins volumineux que celui de Néfertiti, me dis-je. Quelle stupide comparaison! Pas nécessairement. Qui pèse ou mesure s’apprête à une vente ou à un achat. Finalement, l’autre n’est souvent qu’une vulgaire marchandise au commencement d’une relation.

Tout en nous désaltérant, nous nous asseyons à table.

- Alors, elles sont comment? me demande la belle Scandinave, en posant brusquement son verre. Ta respiration a trahi tes secrètes pensées...

- Elles... quoi... comment... de qui veux-tu que l’on cause? je baragouine, sachant pourtant de quoi il s’agit.

- Mais de mes fesses, camarade!

- ...

- Poire, pomme ou pastèque?

- Poire, pomme ou...

- La forme!

- La forme?

- Elles ressemblent à quoi les ailes de mon pétard?

- Serais-tu en détresse par manque de sexe?... Passons à quelque chose de plus constructif, s’il te plaît...

- Et toi serais-tu de la jaquette?

- Ma parole, c’est une obsession chez toi! Je croyais que les filles ne pensaient toujours à ça. En tout cas, moins que les garçons...

- Tu n’as pas répondu à ma question.

- Non, je ne fais pas partie de la catégorie de ces gens-là. J’aime trop les femmes pour ça. A la limite de la folie, parfois.

- Alors?

- Alors quoi?

- Qu'est-ce que tu attends pour me sauter dessus?

- Non merci, je ne suis pas tenté par ce type d'exercice.

- Pourquoi, tu me trouves moche?

- Loin de là mais j’ai mes raisons.

- Peut-on en débattre? Ouvertement, honnêtement?

- Sur le champ? Maintenant et ici?

- Pourquoi, il te faudrait une estrade, un auditoire et des caméras?

Je souris.

- Enfin, une lueur de sincérité, me dit-elle en se levant.

Elle pose son verre dans l’évier et, comme si de rien n’était, elle retourne se coucher...

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Hank ,je Vous remercie Ne dit on pas que le progrès social commence toujours par l'indépendance des fesses ? je viens de lire un titre et si nous les femmes apprenions à désobéir ?!
    Nous sommes en 2019 et elles se grattent encore l'occiput alors que nous dès l'âge de trois ans nous n'avions qu'à imiter les garçons
    Les femmes d'aujourd'hui ont vraiment du retard à l'allumage !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C'est sûr qu'entre la Petite maison dans la prairie et la réalité y'a un sacré vide à combler
    au sujet de la question posée dans Votre commentaire concernant les brutes épaisses et les truands je ne me fais plus d'illusions car ayant vécu avec ce genre d'individus j'ai compris très vite que le monde parfait n'existe que dans notre imaginaire
    M'ême le ciel joue la comédie ,le petit mercure a tiré la langue à Mars et 's'en va dar dar pour échapper à sa colère
    je comprends de mieux en mieux la célèbre phrase, on vien au monde en pleurant et on le quitte en riant !!!!!!!!!!!!!
    Toute belle soirée pour Vous Cher Hank

  • En vieillissant, j'ai souvent tendance à comptabiliser et à classer mes vies (ou les périodes de ma vie si vous préférez) et, à la fin de chaque opération, je constate qu'aucune d'elles n'arrive au sommet du classement, de mes espérances.

    Elles sont toutes chargés de niet et de oui mais. Aucune n'est claire comme de l'eau de roche, coulant tout droit de la plus noble des montagnes.

    Malgré cela, ce pessimisme quasi quotidien me pousse pourtant à rester serein et à espérer des jours sublimes.

    Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel