La Nubienne (5, à suivre)

Imprimer

La Nubienne, Hank Vogel.jpgJe me gratte la tête.

- Bien sûr, toi tu n’as pas besoin d’étudier, tu sais tout et ta vie est assurée jusqu’à la fin de tes jours, me dit Harriet. N’est-ce pas, fils à papa et à chère maman?

Vexé, j’ai une envie folle de la traiter de tous les noms.

Mais, heureusement, par miracle, une phrase de mon père me vient subitement à l’esprit et sort aussitôt de ma bouche:

- A Babylone, quoi que tu fasses, tu seras toujours un étranger!

Et j’ajoute:

- Il est donc temps que tu quittes cette tour infernale, brebis égarée!

Probablement, étonnée de ma réaction, la sociologue ou la politologue en herbe tempère:

- C’était nullement pour te faire du mal... C’était pour mieux te connaître.

- En me crachant dessus des vérités purement imaginaires et blessantes?...

- Je suis désolée.

- Tu te désoles comme tu respires, on dirait.

Et je lui avoue pour mettre un terme à ses supputations obsédantes:

- Mes parents vivent actuellement au pays des zèbres et des gazelles là je suis né. Ils sont hors circuit. Mon père est archéologue, à la retraite forcément, mais comme l’archéologie est un vaste empire sans fin, il continue de travailler dans la poussière sous un soleil de plomb. Ma mère est médecin de brousse spécialisée dans les maladies tropicales. Mais vu son âme de bonne sœur défroquée, elle soigne encore gracieusement tous ceux qui ont sérieusement besoin de ses services. Mais... Mais!... Comme notre existence est plus chargée de mais que de mois de mai, sa plus grande passion, c’est seconder son cher et tendre mari dans ses recherches. Quant à moi, élevé entre les chèvres, les momies, les estropiés et les cadavres, je suis venu ici, dans ma soi-disant patrie, dans le but d’acquérir un master en je ne sais quoi. Dans la même casbah que la tienne puisqu’il n’y en a qu’une dans cette ville ou village de pécheurs.

Harriet tombe des nues.

- Néfertiti, murmure-t-elle...

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Hank Ne dit on pas que l'archéologue est un époux rêvé car plus il vieilli plus il devient entreprenant avec son épouse
    Ceci étant être caressée et observée sous toutes les coutures comme un os de dyno ne plaira pas forcément à toutes les femmes /rire
    Bel après midi pour Vous Cher Hank

  • En effet, en effet! Se laisser sculpter, palper, retourner dans tous les sens et plus... avec le sourire, il faut vraiment éprouver beaucoup de sympathie envers son examinateur.

    Belle soirée, chère Lovejoie.

    P.S. Pas de cauchemar, j'espère!

  • Bien le bonjour Cher Hank ,je Vous remercie
    En effet comme vous dites une sacré dose de patience Ce qui me fait repenser aux examinateurs qui dès la première année scolaire s'en donnèrent à cœur joie pour découvrir nos formes et comment nous réagissions nous les filles face à leurs regards vicieux
    était ce pour mieux nous apprendre à nous méfier des hommes ou au contraire à rechercher leur contact ?
    Si c'était pour s'en méfier je dois dire que l'exercice fut raté pour beaucoup car jamais on ne vit autant de filles courir après les garçons
    Dés la première année ,les portes s aux aventures nous ont été grandes ouvertes grâce aux eugénistes du comportement humain
    Ensuite on s'étonna de nombreux égarements mais à qui la faute ??????rire
    Bon début de journée Vous Cher Hank

  • Les viols sont pareils aux brûlures sur le corps. Au troisième degré, les cicatrices sont monstrueuses et ineffaçables. Au premier degré, les mauvais souvenirs de tels événement se transforment parfois en brûlants désirs.

    L'enfant curieux, qui vit éternellement en chacun de nous, poursuit souvent le diable.

    Bonne journée, chère Lovejoie.

  • Bien le bonjour Cher Hank ,je Vous remercie
    Excellente réponse de Votre part quand au diable surtout si on y ajoute un secret de famille .le futur nous échappe complètement
    Quand le passé se mélange au présent pas le temps de penser au futur C'est déjà assez compliqué de vivre le moment présent car les fantômes ne nous laissent pas une minute de tranquillité
    Surtout avec toutes ces commémorations .ils s'en donnent à cœur joie pour venir nous hanter
    C'est ce qui permet en outre de développer une sacré force de caractère pour ne pas se laisser déstabiliser et tenir tête aux alarmistes Satanistes de tous bords d'Amérique et ailleurs
    On se croirait revenu au temps de l'Ancien Testament ou les fidèles étant sous l'emprise de Satan voyait le mal partout
    On a décidément peu évolué semble t'il /rire
    Tout bon début de fin de semaine pour Vous Cher Hank

  • Une année est faite de quatre saisons. Tout est recommencement.
    Pourquoi l'humanité échapperait à cette règle?

    Bonne journée, chère Lovejoie.

  • @Camarade Hank Vogel, vous dites à juste titre :"Une année est faite de quatre saisons. Tout est recommencement. Pourquoi l'humanité échapperait à cette règle?"

    C est la même chose que de dire avec optimisme :" La naissance est un départ dans la route de la vie et la mort est un retour" . Ce qui est après la vie ou dans l au delà. on verra bien :) ...

    Trouvé cette merveille sur le net (Saison The Storm de Vivaldi) et en plus , au début les talentueux musiciens parlent russe :), sauf erreur, comme où vous êtes M. Hank . Vogel :)

    https://www.youtube.com/watch?v=ECZQUg6-TlU

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Oui, comme où vous êtes et non pas comme vous.... car je parle le russe comme une vache indienne perdue dans ruelle déserte de Calcutta.

    Mille mercis pour le morceau de Vivaldi. Heureusement, la langue de la musique n'a jamais besoin d'être traduite.

    Bien à vous, Camarade.

Les commentaires sont fermés.