05/12/2018

Stockholm (22, à suivre)

Stockholm, Hank Vogel.jpg- Tu comprends quoi?

- L’intensité de ton de regard. Cette force incroyable et hors du commun qu’il y a en toi d’observer les êtres et les choses. On dirait que le fer, le bronze, la pierre, le marbre... la statue se transforme en une créature vivante dans ton esprit à un tel point que tu pourrais lui faire confiance, en quelque sorte... Cherchais-tu à travers elle les traces qu’une quelconque parenté?

- ...

- Face à la sculpture de Bejemark, Evert Taube était de chair. J’ai eu cette impression.

- Toutes les statues me fascinent, m’inspirent, dis-je d’un air rêveur. En particulier celles qui se trouvent devant l’entrée du théâtre dramatique royal. Elles sont en or ou toutes dorées. Pareilles aux valeurs humaines. L’homme debout, la femme assisse par terre. La femme debout, l’homme assis par terre. Elles reflètent bien que le peuple suédois donne beaucoup d’importance à l’égalité des sexes. La pédagogie du neutre avec son pronom hen. Bien que tout cela n’exclut pas ni les abus sexuels ni les viols commis envers les vulnérables, les faibles, les sans défense...

- Du devrais écrire, me conseille-t-elle.

- Je crayonne, je griffonne déjà.

- Non, sérieusement. Avec tes tripes, avec rage! Un roman ou un essai.

- Sur quoi?

- Sur Stockholm.Tes impressions sur cette ville et ses habitants... Vu que tu es totalement étranger à notre mode de vie, tes critiques sur nos faits et gestes nous aideraient peut-être à mieux nous comporter...

Le théâtre dramatique royal, Stockholm.jpg

Une des statues à l'entrée du Théâtre dramatique royal de Stockholm 

07:53 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (22) |  Imprimer |  Facebook | | | |