13/11/2018

Stockholm (20, à suivre)

Stockholm, Hank Vogel.jpgDans le plus précis des dictionnaires que j’ai consultés, le mot neutralité signifie: situation d'un État qui demeure à l'écart d'un conflit international.

Pourtant et malheureusement, vu les enjeux tous azimuts actuels des uns et des autres, cette définition me semble souvent vague, très vague, voire parfois hypocrite. Ou, d’un point de vue plus rationnel, ses applications.

A mon avis, le fait seul de fabriquer une carabine, c’est prendre part, tôt ou tard, de près ou de loin, à tout confit international.

Car les armes voyagent et incitent au pire.

Pour le bonheur des familles, Jésus de Nazareth multiplia les pains et les poissons; pour le malheur des peuples, James, Iouri, Fritz et les autres cucul la praline de partout et de nulle part multiplient les canons et les bombardiers, dirait ma concierge catholique.

- Tu es déçu? me demande Karin.

- Déçu de quoi et pourquoi devrais-je l’être? je réponds l’air rêveur. La vie est une scène de théâtre où l’on ne joue que des comédies trop burlesques et des drames sans fin. C’est pourquoi, je préfère le cinéma...

- Que veux-tu dire par là?

- Rien en apparence et tout en cherchant bien.

- C’est trop compliqué pour moi...

- Au fait, nous avons fait l’amour sans chercher à nous connaître vraiment... disons un peu mieux.

- C’est bien ou c’est mal pour toi?

- D’habitude dans notre monde civilisé et embourgeoisé, excepté la sphère de la prostitution et de la débauche à l'extrême bien entendu, avant de passer à l’acte suprême pour la première fois, les amants étalent toutes leurs cartes sur le tapis, ou presque...

- Ça t’intrigue autant que ça ma vie privée?

- ...

- Une mise à nue est souvent une mise à mort. Avec la complicité du temps, les couples qui se racontent tout finissent par devenir de vulgaires amis.

- Je suis d’accord avec toi... Mais!... J’ai envie de naître, de grandir à nouveau et de mourir dans tes bras.

- Ta mère ne t’a pas suffi?...

04:52 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (13) |  Imprimer |  Facebook | | | |

07/11/2018

Stockholm (19, à suivre)

Stockholm, Hank Vogel.jpgLa culpabilité est un rongeur qui nous habite toute la vie.

- Il faut que je te dise quelque chose, m’ avoue Karin d’une voix timide.

Je tousse et la rassure:

- Ne cherche pas midi à quatorze heures, je sais d’avance ce tu as l’intention de m’avouer... Où est-il ou où est-elle en ce moment? Vu les temps qui courent...

- C’est il... Il n’habite plus ici. Il est en déplacement, à l’étranger

- Où ça?

- C’est une longue histoire.

On dit toujours ça quand les petits ennuis ne cessent pas de s’accumuler et de se transformer en gros problèmes voire en énigmes.

- Où ça? je répète.

- En Afgnistan, bredouille-t-elle.

- En Afghanistan? Au cœur même du fanatisme?

- Oui, en plein dans les flammes de l’enfer... C’est un militaire. C’était son choix.

- Il n’est donc pas suédois?

- Si. Il n’y a pas plus suédois que lui.

- C’est une blague?

- Non, c’est la pure vérité. Il fait parti des troupes envoyées là-bas.

- Je croyais que la Suède était un pays neutre.

- Moi aussi...

20:39 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (30) |  Imprimer |  Facebook | | | |

03/11/2018

Stockholm (18, à suivre)

Stockholm, Hank Vogel.jpgLa femme, qui s’allume une cigarette après avoir bien joui, me fait souvent penser à un chasseur qui fume la pipe en faisant rôtir son gibier. Il y va de même pour l’homme, en regardant les films policiers à la télé.

Heureusement, Karin n’appartient pas à cette catégorie d’individus qui passent d’un plaisir sublime à un plaisir banal comme s’ils jouaient à saute-mouton.

La nudité est la plus subtile des cartes d’identité. Tout y est inscrit. Passé, présent et avenir. Presque tout. Ne jouons au devin!

- Pourquoi regardes-tu si intensivement mes pieds? me demande Karin.

- Parce que le pied gauche et la main droite sont les reflets de l’âme, je lui réponds sur un ton amusé, en caressant ses orteils.

- C’est quoi pour une drôle de science?

- Ce n’en est pas une.

- Non?

- Non!

- Et pourquoi donc?

- Parce que ça ne rapporte pas un kopeck au plus fulgurant des experts.

- Plaisanterie mise à part, qu’est-ce qu’ils ont de si particulier... pour que tu prennes tant de plaisir à les tripoter?

- Ils sont fins et élégants.

- Tu trouves vraiment qu’ils sont beaux?

- Plus que ça.

- Pas moi.

- C’est normal. Seule la prétentieuse ose vendre sa marchandise, si tu permets cette expression.

Brusque changement de position. Karin se blottit contre moi.

La tendresse est-ce le dernier refuge du coupable?

Dans les bras de sa mère, l’enfant qui vient de commettre une bêtise se croit pardonné.

La joue écrasée contre le torse de son amant, la femme adultère n’aspire qu’à un peu de répit.

La culpabilité est un rongeur qui nous habite toute la vie...

15:34 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (18) |  Imprimer |  Facebook | | | |