13/09/2018

Waterprof (26, fin)

Waterprof, Hank Vogel.jpgLe 7 septembre de l’an zéro de notre nouveau calendrier, international et laïc celui-ci, à cinq heures du matin, le robot de Waterprof, coiffé d’une casquette d’amiral, se pointe sur l’écran de mon ordinateur et m’ordonne:

- Sors tes jumelles de leur étui et regarde par la fenêtre en direction de ton restaurant préféré, le Khata Kazaka. Le débarquement aura lieu dans dix minutes sur la plage de sable. Exécution!

- A vos ordres, chef! je lui réponds automatiquement, malgré moi. L’émotion sans doute.

- Quel idiot je suis! je murmure aussitôt.

Pourtant cette réaction ne tardera pas à devenir normale voire obligatoire face à ce type de machine.

Dieu créa l’homme, l’homme le robot.

Et le robot que créera-t-il à son tour? Un individu totalement obéissant ou au contraire factieux?

Mais! Comme il y a toujours un mais qui sème la zizanie pour des raisons stupides et imprévisibles...

Vu de mon balcon, à travers mes lunettes d’approche made in Leica, le premier escadron non armé de l’histoire, composé de quatre-vingt-dix-neuf excellents nageurs et d’un sous-marin en carton baptisé Cheval de Troie, n’émerge de l’eau qu’à six heures.

Avec cinquante minutes de retard et à deux cents mètres de la plage, pas déserte du tout, au lieu de trois comme l’avait prévu le logiciel.

- L’erreur est humaine! dirait ma concierge en me faisant un clin d’œil.

Les mercenaires crawlent à toute vitesse jusqu’au rivage, se lèvent tout essoufflés et, au nom d’un patrie à l’état latent, ils brandissent des drapeaux suisses et des banderoles sur lesquelles il est inscrit en russe et en anglais:

Partageons humainement nos terres et nos mers. Guelendjik enclave helvétique.

L’accueil de la population est stupéfiant. On embrasse les héros du jour à tout bout de champ.

Le monde entier tombe sur le cul.

Waterprof fait la une de tous les journaux. Les numériques et les derniers en papier.

Certains journalistes, trop conditionnés par la langue de grand-papa, considèrent l’amputation du deuxième o comme une sérieuse faute d’orthographe et dénigrent ainsi l’évènement.

Mais ni les diverses polices, ni les armées locales n’osent intervenir. Ou ne peuvent agir. Car les enjeux économiques sont trop importants. Menaces d’un côté, chantages de l’autre. Cependant les riches adhérents de cette société secrète tiennent le couteau par le manche.

Politiquement, celui qui a de la l’argent a aussi le pouvoir dans sa poche.

Moralement, cela n’est pas toujours bien vu. Mais quand la politique et la morale s’accordent à merveille la partie est gagnée. La gauche ferme sa gueule et vire à droite comme bon nombres de ses politiciens dans la vie pratique

Le fric est une grosse pute qui corrompt et soulage même le plus sain des saints, à moins qu’il ne soit eunuque. Et encore!

Le peuple a son mot à dire et doit toujours l’avoir.

Seul son choix au sujet de toute primordiale décision mérite considération et non pas celui d’une minorité d’individus souvent bavards et prétentieux que l’on appelle les élus.

Avec la bénédiction des adeptes du grand changement entre les nations et grâce aux sages conseils d’Alla et de Gregory, les communautés arménienne et grecque installée depuis l’antiquité dans la région suivies des  autres plébiscitent en faveur de l’annexion.

Après de très nombreuses discutions et hésitations, le gouvernement russe décide finalement de céder, ou d’offrir selon certains diplomates, à la Suisse un petit coin de sa terre ensoleillée, au bord de la mer Noire, en attendant que le peuple suisse accepte ou refuse par voix électorale ce fabuleux cadeau.

Mais ça, c’est une toute autre histoire.

Stockholm, le 11 septembre 2018.

Le Khata Kazaka...

10:35 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank quelle imagination débordante et que cela fait du bien de Vous lire à nouveau
Vos textes sont super bien ficelés et ce chapitre refléte si bien le monde actuel
On peut se demander si de nombreux cerveaux ne sont pas eux aussi en carton
quand on voit le broutage réguler de certains n'ayant que les mot .réchauffement climatique en bouche
Mais on est rassuré la météo qui elle ne reste jamais inactive et qui en a marre de les entendre yeuyeuter comme des malades souffrant d'Alzheimer a déjà réglé le problème
Saturne va les congeler et nous les renvoyer dès avril /rire
Toute belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 13/09/2018

Mille mercis pour votre généreux et encourageant compliment!

Il suffit parfois d'une seule violente critique pour qu'un enfant-créateur se transforme en enfant-destructeur. Et l'artiste n'a jamais quitté son enfance.

Seules les personnes sages savent mesurer la portée de leur langage.

Bonne nuit, chère Lovejoie.

P.S. Entre Helsinki et Stockholm, en pleine mer, j'ai fait la connaissance d'un Professeur en climatologie... Affaire à suivre.

Écrit par : Hank Vogel | 13/09/2018

Suite du P.S. :

Il fait de plus en plus chaud
Aachen (an-o) - "Les conditions climatiques extrêmes de ces dernières années ne prouvent pas le changement climatique, ce ne sont que des indices", explique le professeur Dieter Havlik de la RWTH. Et pourtant, un changement du climat mondial n'est pas seulement sur le point d'arriver, "nous sommes en plein milieu".

Écrit par : Hank Vogel | 13/09/2018

Suite de la suite...

D'après sa femme, Dr Uta Havlik neurologue et psychiatre, le climat c'est kaput!

Écrit par : Hank Vogel | 13/09/2018

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank la vidéo est géniale La musique Cosaque est dynamisante et j'écoute souvent les Chœurs de Kouban
Excellent moteur anti déprime
Il n'y a pas que le climat et les détracteur chauffagiste ,le monde lui même est kaput
Il suffit d'entendre celui qui était pour la précarité afin de redresser l'économie et qui aujourd'hui prend la pauvreté comme marche pied afin de pouvoir à nouveau briller en tête des sondages
Est on certain que des chevaux de Troyes n'aient pas pris en otage le cerveau de nombreux politiciens
Car à force de cultiver la sinistrose pas étonnant que les gens n'aient plus envie de travailler
On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs dirait ce cher Narcisse /rire
Toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 14/09/2018

Vivre à Saint-Pète, c'est vivre le cul entre deux autobus.

Vivement le Caucase pour plonger encore quelques fois dans la mer Noire avant le froid.

Bonne nuit, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 14/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.