06/04/2018

Mes voisines concubines (30, à suivre)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpgToc! Toc! Toc!

- C’est qui? je hurle spontanément.

- C’est moi, ton adorable voisine, me répond Rosetta, en criant.

Adorable? Depuis quand?

J’ouvre la porte.

- Tu es seul?

Je hausse les épaules.

- Je peux entrer?

Même singerie musculaire.

- Tu es fâché contre moi? me demande-t-elle en pénétrant dans mon appart.

- Pour quelle raison le serais-je?

- Alors pourquoi tu me regardes de travers?

- Je déteste que l’on débarque chez moi à l’improviste...

- Ne sois pas vieux jeu, mon cher Charly... C’est jolie chez toi.

Elle se hisse sur la pointe des pieds, pirouette gracieusement comme une danseuse d’opéra et se laisse tomber sur mon lit.

- Je suis profondément amoureuse de toi, me déclare-t-elle en me tendant les bras... Fais-moi vite un enfant!

Je n’en crois pas mes oreilles. Je reste de marbre.

- A poil, tu verras, tu changeras d’avis, râle-t-elle brusquement en se mettant debout.

Je ne réagis pas.

Elle se déshabille avec rage.

Même le plus maladroit des strip-teases est plus excitant. J’ai presque pitié d’elle.

- Alors? me lance-t-elle une fois toute nue... Toujours aucun effet?... Mon corps mérite au moins de faire plaisir à tes pinceaux, non?

- A quoi tu joues, Rosetta?

Elle s’apprête à s’approcher de moi.

- Pas un pas! je rugit aussitôt.

Elle panique.

- Tu veux que je te peigne ou pas?

- Je ne comprends pas.

- De peindre et non pas de peigner. La peinture et non pas la coiffure...

- Que je suis bête!

- Non, tu n’es bête. C’est la langue française qui nous induit souvent en erreur à cause de ses homonymes... Tu veux ou quoi?

- Quoi donc?

J’hésite un instant puis je propose à Rosetta en souriant:

- Un coup de peigne après tout avant que je te peigne, d'ac?... Avec un peu chance ou de malchance, le modèle et l’artiste finiront par se trouver dans de beaux draps...

14:58 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank je Vous remercie mais la vie n'est elle pas un éternel recommencement ?
Il suffit d'habiter ou l'on est né pour savoir toutes les supercheries inventées par le Grand Barbu pour nous faire revivre mais de manières différentes et plus édulcorées tout ce qui a déjà été vécu par le passé
Seuls les acteurs changent mais les faits restent les mêmes
Nos grands mères ont dû se battre contre les théoriciens et marchands de rêves qui étaient déjà légion en ces temps là et nous avons repris leur flambeau
Quand on dit à un scientifique que le relationnel était bien plus vivant avant l'arrivée de la TV et qu'il accepte enfin cette réalité on peut se dire que tout espoir n'est pas perdu!!!!
Pour en revenir au texte du jour dés les premières lignes on eut pu craindre que Charly se fasse violer ,heureusement il n'en est rien
Quel soulagement !rire
Très bon Samedi Saint pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 07/04/2018

Les violeuses sont de plus en plus nombreuses au royaume des timides et des malchanceux et on en parle de moins en moins, forcément.

Le jour où le pot aux roses sera découvert, les féministes ne sauront plus quoi réclamer.

Bon samedi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 07/04/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank Vos propos tombent à pic ayant réalisé mais un peu tard le piège dans lequel une de ces mégères m'avait attiré
Et pourtant j'ai beau me dire, cette fois c'est fini mais n'étant pas douée pour la manipulation mentale je sens que je vais me faire prendre à nouveau
Quand on a besoin d'être aidé c'est fou les nombreux appels de la part de ces fausses aidantes entre le 30 de chaque mois et le jour ou l'AVS sera versée pour ensuite ne plus jamais répondre présentes
Y'a de sacrées filoutes au rayon féminin et qui ne me sont pas inconnues ,comme quoi /rire
Toute belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 07/04/2018

Les commentaires sont fermés.