27/03/2018

Mes voisines concubines (26, à suivre)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpgLe pain sec se lève, s’approche de moi et me dit:

- Brigadier Favre. On se connaît?

Les images d’un esclavagiste et d’un creuseur de tunnel succèdent à celle du comique. Vais-je lui dévoiler tout mon cinéma intérieur? L’autre est souvent un film confus et obscur projeté pour un seul spectateur.

- Du poste de police? poursuit-il.

L’ombre de Sturm agrippant le fameux trousseau de clés assombrit davantage mon spectacle.

- Hein? ajoute-t-il en bêlant.

- Je ne crois pas, je réponds tout désemparé.

- Alors pourquoi tu m’as zieuté comme un azimuté, tout à l’heure?

- Azimuté? C’est quoi?

- Ne joue pas au con avec moi! Celui qui a essayé dernièrement s’est retrouvé à l’hosto bien amoché...

- A cause d’un mot?

- Tu insistes?

- Non, je persiste.

- Tes papiers?

- Quels papiers?

- Carte d’identité ou permis de conduire.

- Je ne conduis pas.

- Alors la carte.

Et à la vitesse d’un folivora à moitié endormi, je sors mon passeport de la poche de mon blouson et je le lui tends.

Il me l’arrache de la main tel un sagouin tout excité et se met à le feuilleter.

- Beaucoup de voyages chez les bougnoules, murmure-t-il en examinant les visas.

- Les Jordaniens et les Syriens ne sont pas des bougnoules et les Libanais encore moins, je lui fais remarquer.

Il bredouille une phrase dans une langue autre que l’italien. L’espéranto est d'emblée écarté vu sa personnalité. Préjugé oblige! Le corse ou le valdôtain, d’après ma mémoire auriculaire.

- Ça va, t’as besoin d’aide? lui crie son coéquipier en sirotant sa bière grenadine.

- Non merci, je peux m’en sortir tout seul, le rassure mon interlocuteur... J’ai tout de même étudié les hiéroglyphes à l’école.

- Vraiment? s’étonne le gros lard... Quand ça? Où ça? A l’école primaire ou à l’école de police.

- A l’une des deux. Je ne me souviens pas très bien... Tu sais, les périodes, les dates, les anniversaires, tout ce bastringue et moi, ça fait deux.

- Je l’ai souvent constaté. Particulièrement ce matin.

Pain sec me rend sèchement mon passeport, me remercie par un haussement de sourcil, si l’on veut bien surestimer ce mouvement, et va vite se rasseoir en face de son collègue.

Les frères d’armes se dévisagent tels deux chiens en faïence prêts à se métamorphoser en bouledogues enragés.

Du sang, du sang et encore du sang! hurlerait le fils de ma concierge.

Il y a vraiment de la colère dans l’air. Qui dure, qui dure... Le crime n’est pas loin.

La serveuse, toute tremblante, court vers moi et me glisse à l’oreille:

- Sortez d’ici et appelez la police. Ils vont s’entre-tuer comme des pédés...

22:34 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank je connais une institutrice qui a dû souvent regretter l'absence de Champollion pour l'aider à déchiffrer certains écrits de ses élèves
L'exposition en musée de l'art ancien d'Egypte aura été le plus beau cadeau qu'une enfant de trois ans eut pu à cette époque désirer
Ma grand mère sans le savoir venait de m'ouvrir les portes sur un monde ésotérique qui devint ma passion surtout quand c'est interdit /rire
Les anciens plaçaient la barre très haut afin de tester nos aptitudes intellectuelles mais manque de pot ,la lettre H ne contenant qu'un barreau ceux ayant hérité de ce hiéroglyphe ont compris tout aussi vite qu'ils devraient se battre pour se faire une place au soleil
Quand à Pain Sec lui me fait penser à Petdsec Adjudent à l'infirmerie et bien connu de nombreuses recrues
C'est marrant les nombreuses coïncidences entre Vos personnages et ceux qui ont croisé mon chemin de vie !!!!!
Excellent début de matinée mercurienne pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 28/03/2018

Sans me vanter, j'ai toujours eu une belle écriture. Sans doute parce qu'enfant j'ai eu la chance d'avoir un professeur d'arabe syrien qui m'a appris la calligraphie et que mon père m'a offert très tôt une boite de crayons de couleur.

Bien que:
L'habit ne fait pas le moine.

Et j'ajouterais:
L'outil ne fait l'artisan.

Belle journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 28/03/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank sans doute sans doute alors que perso j'ai reçu l'interdiction d'écrire et de dessiner dans mon carnet de route ,je pris de suite d'assaut le piano pour exprimer ma colère au monde entier
Je me marre en voyant combien il est facile d'inciter les gens à se fiche au lac grâce aux réseaux sociaux
Mais ou je ris moins c'est que n'arrivant pas à faire comprendre à certaines pourquoi il est important de fermer portes et fenêtres quand il pleut et qu'il fait froid je suis persuadée que tous ceux étant lucides et réfléchissant plus loin que leur bout de nez ,tous seront considérés comme ...Alzheimer /rire
Toute belle suite de journée pour Vous Cher Monsieur
EP je suis malgré tout soulagée car un responsable d'un un organisme officiel vient de me confirmer que la psychiatrie s'était généralisée ,je vois donc encore clair !!!!!!

Écrit par : lovejoie | 28/03/2018

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank voici une phrase remplie de bon sens
Il vaut mieux du pain sec et la paix que des maisons avec beaucoup de viande et des querelles
On a vu avec l'arrivé des premiers congélateurs Communaux qui réveillèrent des années de disputes endormies
Je vis sans congélateur, au diable les soucis lors de pannes de courant !!!!!
Tout bon début de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 29/03/2018

Rien ne vaut la grotte près de la forêt à condition que tous les villageois soient des personnes honnêtes.

Si mes souvenirs sont bons, je crois qu'il y en a une près de Seelisberg.

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 29/03/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank oh mais nous en avons une tout près /rire
Ne croyez pas que je sois insensible aux drames vécus en France dont le plus abjecte envers cette grand maman d'origine Juive et vivant seule
C'est ce coté Gipsy tant redouté par mon père qui me posse à me désorganiser pour lutter contre non pas le réchauffement climatique oou pour toute autre théories sur le dérèglements de la météo qui n'en a rien à faire de nos émois mais ....la pesanteur des évènements mondiaux
J'en ai mis des gens en colère en agissant ainsi mais c'est dans le seul but de survivre dans un monde aussi décadent qu'il l'était en 1949
Même les Roms continuent d'être stigmatisés donc rien n'a changé
toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 29/03/2018

Les commentaires sont fermés.