18/02/2018

Mes voisines concubines (4, à suivre)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpg- Je me prénomme Rosetta, poursuit-elle. Et elle, elle s’appelle Pierrette.

- Mais entre nous, c’est Pierre, précise la blonde... On se tutoie?

- On se tutoie...

- Et toi, quel est ton nom?

- Charles-Antoine pour les officielles et Charly pour les intimes... Puis-je vous poser une question un peu particulière?

Les paupières des filles se mettent à trembler.

- Mais je vous rassure... je vous rassure...

Elles clignotent maintenant à fond.

- Pas du tout indiscrète.

Elles s’immobilisent d’un seul coup.

Quel synchronisme! me dis-je. Elles sont vraiment faites l’une pour l’autre ces deux-là, malgré leurs différences.

J’ose finalement:

- Est-ce que vos parents professent ou professaient l’archéologie? Ou vous vous êtes rencontrées en Égypte?

Des sourires et des grimaces s’entrecroisent sur leur visage.

- K... co... k’ment... le... sais-tu? bégaie la blonde.

- Comment je le sais?

- Oui, comment le sais-tu? intervient la rousse. Personne n’est au courant de notre passé...

- Ni de notre enfance, ni de notre adolescence. Elle a retrouvé ses esprits, la grande.

- Malheureusement, permettez-moi d’être grossier, il nous colle au cul qu’on le veuille ou pas.

- Comment ça?

- Rien qui fut décidé n’est anodin à notre destin. Pour preuve, vos prénoms, ils m’ont aussitôt fait penser à la pierre de Rosette. Surtout le tien, Rosetta. D’où j’ai imaginé tout le reste. A moins que...

- Que quoi? en duo, évidemment.

- Que j’arrive à décrypter sur les visages des gens les traces que leur vécu.

- C’est monstrueux!

- Alors c’est vrai? J’ai vu juste?

- Oui, c’est vrai, me certifie la grande blonde. Mais il y a tout de même un léger bémol.

- Un bémol?

- Concernant notre rencontre, tu es tombé pile. Mais concernant nos parents, tu n’as que partiellement deviné...

- Cela nécessite forcément une longue discussion.

- Sans aucun doute... Passe donc ce soir boire un verre à la maison.

Elle s’adresse à sa copine:

- N’est-ce pas, Rosetta? Et grignoter aussi quelque chose à l’heure du souper, pourquoi pas?

La petite rousse hoche deux fois la tête en signe d’affirmation...

Les origines probables de ce récit...

12:04 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank décidément et je le dis en riant même morts ils reviennent hanter mon esprit
Comme à l'époque ou coincée par la bande à Charly je devais supporter les tabassées sans pouvoir réagir
Alors que l'Oncle Charles lui au moins ne faisait rire tout en buvant sa canette de bière en catimini et me racontant ses tribulations du temps ou il était fonctionnaire à l'Etat
Ah ces démons du passé qui au travers de lectures délassantes essayent encore de m'expulser /rire
Ceci étant au vu de l'emberlificotage cérébral dans lequel de nombreux scientifiques essayent de noyer nos méninges ,les effets secondaires seront tout aussi aussi nuisible que ramasser de temps à autre une bonne cuite !!!!
Je pense que d'avoir eut l'esprit tellement emberlificoté par des préceptes religieux et médicaux , notre instinct de survie n'en est que plus exacerbé
La preuve certains scientifiques commencent seulement à réaliser que le tout connecté peut entraver nos libertés
On serait tenté de leur dire avant de commercialiser une connerie demandez nous ce que nous en pensons non ? rire
Excellent début de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 19/02/2018

Je me permets d'ajouter ceci Si nos anciens sont venus aux premières séances de Fip Fop c'était dans le seul but de vérifier si les actualités correspondaient à ce qui était raconté par ceux possédant un poste de radio

Écrit par : lovejoie | 19/02/2018

Si les scientifiques pensaient moins au fric, il y a longtemps que la lune serait déjà envahie par tous les mal lunés.

Bon lundi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 19/02/2018

Nos libertés, on en fait ou en a fait quoi?
s
Le religieux imposerait à nos consciences de rechercher dans l'histoire de Jésus "bâtard, fils d'impure" (historique, Jules Isaac, Jésus et israël, Fasquelle) l'empreinte d'une telle blessure fondement sans aucun doute d'un Jésus devenu "fils unique du père"! ou d'un Mahomet, orphelin recueilli par un oncle très pauvre: rencontre avec les caravaniers, rêveries...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/02/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank en effet mais êtes Vous certain qu'il y aurait assez de place pour tous ,j'en doute fort surtout vu le nombre toujours plus grandissant de puritains comportementalistes qui eux aussi ont compris tous les avantages du virtuel pour mieux endoctriner
On a échappé au pire Remercions le ciel /rire
Toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 19/02/2018

Les commentaires sont fermés.