16/02/2018

Mes voisines concubines (3, à suivre)

Mes voisines concubines, Hank Vogel.jpgAprès avoir récupéré mon cyclomoteur à la fourrière, je me rends illico presto chez mon garagiste.

- Tu as encore voilé ta bécane! me lance Monsieur Sergio Ussario.

- Ça se voit autant que ça? je lui demande tout surpris.

- Tu sais bien que je vois tout, devine tout, même quand le moteur est éteint.

J’aime beaucoup cet Italien. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce qu’il me rappelle mon grand-père quand il me chantait:

- Garibaldi è andato in guerra, è caduto il culo per terra... *

Allez savoir!

Il suffit parfois d’une poussière d’étoile, d’une coquecigrue, d’une bagatelle, d’un rien pour que des liens de sympathie se tissent entre deux individus forts différents et opposés à bien des sujets.

Lui, il adore les voitures, le foot et les grosses. Moi, les voyages, la lecture et les maigrelettes. Lui, il prend plaisir à se tuer au boulot. Moi, moins je travaille mieux je me porte. Lui, le dimanche il va à la messe. Moi, je ronfle jusqu’à midi. Lui, il sait se taire quand il le faut. Moi, je la ramène constamment.

La seule chose que nous avons en commun... Niet, niet! Oublions ça! La fraternité ne réclame aucune garantie.

- Je t’arrange ça pour demain, me dit-il. Va bene?

- Molto bene.

- Chi va piano va sano e lontano.

Et sur ces belles paroles, je m’éloigne de mon réparateur.

En montant la Grand’Rue, à une minute du bercail, deux jeunes filles, un grande blonde et une petite rousse, d’à peu près mon âge, m’accostent et me récitent, quasi simultanément en souriant:

- Ah! te voilà toi, ça faisait longtemps que nous attendions ce moment-là...

- Plaî... t-il? je bafouille.

- Nous sommes vos voisines, c’est là que nous habitons, m’explique la blonde en me montrant du bras la fenêtre de leur studio.

- Et là, c’est vous? me dit la rousse en pointant du doigt celle du mien.

C’est-à-dire, pour être clair et tans pis pour la redondance: la fenêtre de mon chez-moi qui se trouve en face de la fenêtre de leur chez-elles...

*Pour ceux qui aimeraenit entendre la mélodie...

21:46 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (14) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hang,je Vous remercie mais après avoir visionné le reportage sur Hitler et son amour immodéré pour les animaux mon cerveau a immédiatement sauté dans le trin des comparaisons
C'est pas maintenant que je vais moins réagir face à des hurluberlus accusant de maltraitance des agriculteurs ou maitre bouchers
Il me semblait bien y deviner des relents nazis
Comme Himmler dénonçant Goering chassant des animaux alors qu'il mettait en tourte la solution finale
Cette protection surdimensionnée envers les animaux alors que nombre d'humains meurent seuls dans le froid ou chez eux tout ceci sent trop le rappel de l'holocauste
Quand aux infos données à moitié ,elles aussi rappellent le temps de la propagande allemande semant désordre et confusion dans les esprits
On vit dans le monde de la surenchère au niveaux infos et c'est du cafouillage pour les cerveaux structurés qui sont nôtres
Quand à la mélodie je me souviens l'avoir entendue fredonner mais c0est si vieux que mon cerveau déjà parti en quête du nom de la personne chantant cet air je ne peux que m'arrêter d'écrire !!!!
Tout bon début de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 17/02/2018

Comme nous répétait souvent un prof, dont le nom m'échappe: dix morts, c'est une tragédie, cent de la stratégie.

Tout bon crétin passe de l'église au bordel pour finir au cimetière. Le sage s'assied sur une grosse pierre et regarde passer le troupeau. Sans question ni réponse. Car il y en a trop. Trop à devenir fou.

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 17/02/2018

M. Hank Vogel dit à juste titre:"Comme nous répétait souvent un prof, dont le nom m'échappe: dix morts, c'est une tragédie, cent de la stratégie".

Aussi, des centaines de milliers ou de millions de morts et/ou d assassinés, ce n est que de la Statistique!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 17/02/2018

Merci beaucoup pour cet ajout, Charles.

Excellente journée à vous.

Écrit par : Hank Vogel | 17/02/2018

Aphorisme exact, attribué à feu Joseph Staline :

"La mort d'un homme, c'est une tragédie; la disparition de millions de gens, c'est la statistique."

N'occultez pas vos sources.

Écrit par : Gislebert | 17/02/2018

Autre variation sur le même thème, de feu Jean Rostand :

"On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu."

Écrit par : Gislebert | 17/02/2018

Je me souviens maintenant de ce prof, il s'appelait Clair ou Clerc... Il avait peut-être mentionné Staline.

Je n'occulte rien, camarade. Mais ce prof m'a plus impressionné que le dictateur.

Écrit par : Hank Vogel | 17/02/2018

Cette citation attribuée à Staline est archi-"connue" mais ce n est nullement prouvé que c est lui qu il l a dite! Dans ses écrits, on ne la trouve nullement pas. Néanmoins, c est toujours très délicat de sortir une citation de son texte. Tout le monde se rappelle de l autre Citation "La Religion est l Opium du peuple de Karl Marx" qui est la citation la plus répandue du 20 ème siècle et qui a été analysée maintes fois et surtout déformée car elle n était qu une citation POLITIQUE et non pas ni une citation anti-religieuse ni celle d un anti-clérical forcené!

Déjà que Staline dise que la mort d un seul homme est une tragédie est déjà louche et douteux! Il n y a qu une seule explication tangible sur cette fameuse citation, soit dit attribuée à Staline, est la volonté des bourgeois, des faussaires de l Histoire et des multi-milliardaires de dépeindre Staline.

Néanmoins, j apprécie cette citation, n importe est l auteur, si on l applique sur les quasi-oubliés de 30 millions de Soviétiques et de 10 à 20 millions de chinois (2/3 des morts de la 2ème guerre mondiale), et les génocides restés impunis de 10 millions de Congolais et Rwandais, d un million d Arméniens massacrés par la Turquie, Le Vietnam, Le Pakistan, L Afghanistan, les 1.5 millions d Irakiens dont 500.000 enfants de bas âge, le 1 million de Libyens...liste non exhaustive...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 17/02/2018

Une simple phrase risque de devenir une légende dès que l'on commence à se demander qui en est l'auteur. (Hank Vogel)

Écrit par : Hank Vogel | 17/02/2018

Je Vous remercie Cher monsieur Hank C'est exact
Mais depuis je matin je réfléchi aux raisons pour lesquelles certains religieux pourtant prudes nous ont accompagné pour recevoir en pleine poire des actus sur Auschwitz alors que nous n'avions que 4ans
Quel était leur objectif`? j'en vois un .couper l'herbe sous les pieds des instits qui ne raconteraient jamais cette période
Ou alors comme ils se traitaient tous de menteurs les uns et les autres avec les actus de la Paramount c'était peut être leur manière aux anciens de nous prouver leur sincérité
La propagande allemande avait formaté de nombreux esprits voilà aussi une des raisons pour lesquelles personne ne s'intéressait à ce qui arrivait aux enfants
Je me perds en conjectures !!!ceci étant la mélodie a été sifflée sur les chantiers par les premiers saisonniers quand ils ne passaient pas leur temps à nous siffler /rire
Toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 17/02/2018

Voisine est un mot qui rime avec concubine, certes, mais affaire de ressenti personnel, le mot concubine m'a toujours déplu.

Ce mot ne sonne-t-il pas laid, moche

sans perdre de vue qu'une femme mariée amoureuse d'un autre homme, lui marié ou non, peut être plus que fidèle à cet amant au point de devenir carrément "crampon"! ce qui est la raison pour laquelle il y a longtemps que je demande s'il ne faudrait pas substituer à l'institution du mariage celle du compagnonnage sans promesse, parce que nul/le ne peut promettre "en toute bonne foi" de n'aimer que cette seule personne une fois pour toutes au fil du temps.

Bonne soirée à vous, Monsieur Vogel.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/02/2018

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank,ce terme coquecigrue peu connu sied comme un gant pour qui aime mettre en chanson des situations sans nommer un directement les gens visés !!!!
On peut d'ailleurs en fait un jeu de mots /rire
Ce matin j'ai lu ,le pape met en garde contre le démon de midi!!!!
Pierre Dac lui dirait ,Vous en faites pas le plupart du temps il ne passe que dés 14 heures /rire
Je n'en reviens pas du poste émetteur posé sur le dos des dromadaires koweitiens qui une fois lancés dans la course peuvent être fouettés à distances par leur propriétaire depuis un véhicule
Ce système devrait être utilisé pour les Bobos ceci pour les empêcher de dérailler non ? !¨¨!!
Bon début de Sainte Bernadette pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 18/02/2018

Si seulement on pouvait fouetter nos dirigeants, il y aurait certainement plus de candidates aux élections, dirait le mari de ma concierge sicilienne.

Bon dimanche , chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 18/02/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank oh que oui il y aurait de quoi faire un beau pamphlet avec le coq et ses 6 grues /rire
Bon appétit et galvanisante suite de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 18/02/2018

Les commentaires sont fermés.