27/01/2018

Ils se sont tant aimés (57, à suivre)

Hank Vogel, Ils se sont tant aimés.jpgA l’âge de ses soixante-dix bougies, à peine visibles, après sa traditionnelle visite médicale de début d’année, Guennadi, les jambes toutes tremblantes, rentra comme un cinglé à la maison.

Il oublia ainsi de retirer le courrier de la boite aux lettres, n’osa pas frapper à la porte mais mit une temps fou avant de trouver sa clé au fond de l’une des ses poches, fonça tout droit au salon sans s’être déchaussé et s’écroula sur le canapé en criant:

- Je vais mourir bientôt.

Zoïa, qui était en train de fabriquer des pérajoks à la cuisine, accourut aussitôt et, toute décontracte et souriante, comme si de rien n’était, lui demanda:

- Alors! Qu’est-ce qu’il t’a encore baratiné de si dramatique le scientifique?

- Cette fois-ci, c’est sérieux. Le diagnostic est sévère. Je suis foutu. J’ai la silicose.

- Et c’est tout?

- Mais la silicose, c’est le cancer des poumons!

- En es-tu certain que c’est la même chose?

- Quelle importance? Tout ce que je sais c’est que je dois me faire opérer et que je n’aurai plus que quelques années à vivre.

Zoïa sourit.

- Merci, c’est sympa, murmura le mineur.

La chamane, malgré elle, s’assit à côté de son mari, prit ses mains dans les siennes et lui dit:...

Zoïa en train de fabriquer des pérajoks entre autres...

11:21 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank Ou quand un endroit magique laisse percevoir l'ambiance chaleureuse et familiale
On en est si loin chez nous mais et heureusement cette vidéo magnifique nous rappelle le temps qui semble n'avoir jamais existé ou des jardins paradisiaques et à l'abris des regards servaient de lieux de rendez vous pour les jeux et amours enfantines
Chaque maison de la rue centrale avait un coté cour c'est à dire aux regards de tous et un côté jardin aussi fleuri que ce magnifique endroit pour bien d'autres occupations secrètes et qui le resteront à jamais
De fait la plupart des enfants avaient une double vie celle que tout un chacun pouvait deviner grâce aux regards et l'autre restée pour beaucoup dans l'ombre de la honte
Cette honte que nous sommes encore nombreux à partager surtout quand on sait que protéger l'animal avant l'humain est une sordide phrase tout droit sortie de Mein Kampf
C'est Hitler et sa bande de sbires ayant prêté le serment d'hypocrites qui lança cette ignominie ce qui encouragea des bourreaux comme Mengele à pratiquer des actes de la pire sauvagerie sur des humains déjà considérés comme de simples déchets
J'ai toujours prétendu que nombre de théoriciens de nos jours n'avaient plus rien à envier à Hitler en voici la preuve
Et dire que le film la Rafle du Vel d'hiv a servi de support pour nous contraindre tous à répéter des gestes qui depuis longtemps avaient disparu ,comme le tri sélectif et tous les interdits ressuscités depuis
Le Communisme aura appris au Peuple Russe à raisonner intelligemment et savoir faire la part des chose entre le réel et l'irréel ce qui dans nos contrées semble ne plus du tout exister
Tout bon début de dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 28/01/2018

EP je suis navrée pour la longueur du texte J'ai beau me dire ma cocotte tu exagères c'est comme si une force inconnue prenait mes mains pour les téléguider
On a tous quelque chose en nous non pas de Tennessee mais l'esprit duc chamane ceci expliquant peut-être cela
Ce que je sais par contre c'est l'esprit Griot qui m'anime mais contraint au silence ceci expliquant peut-être aussi cela

Écrit par : lovejoie | 28/01/2018

Le fait seul de dire je suis anti ceci ou pro cela, j'agis farouchement en trieur voire même en tueur.

Malheureusement, on nous a enseigné, dès notre plus jeune âge, à trier et à choisir. Au nom du bien et du mal, du beau et du laid, de l'utile et du superficiel... Avec insistance, répétition! A un tel point que nous tous devenus des êtres "mathématisés".

Mais heureusement!

C'est dans le silence de l'âme, au milieu de nulle part, que l'amour peut encore nous offre ses fruits.

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 28/01/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank Vous faites bien d'utiliser le terme mathématisé
En effet et s'il y a bien une branche ou il me semblait perdre mon temps ce sont les maths surtout avec la baignoire qui fut et dont il faut calculer le nombre d'heures pour qu'elle soit pleine
De quoi dégouter les enfants du calcul non /rire
Cependant et heureusement très curieuse concernant mon passé les chiffres se sont à nouveau imposés à mon cerveau et tellement que je viens de réaliser qu'une planète reliée à un chiffre peut aussi être synonyme de pierre et comme par hasard aussi représenter le bloc 18 ou était emprisonné les Hongrois à Auschwitz
J'ai enfin trouvé le fil conducteur pour régler mes comptes avec la passé et laisser ma grand mère et ma mére reposer en paix
Depuis l'âge de 12 ans il était temps /Inch Allah
Magnifique suite de journée pour Vous aussi Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 28/01/2018

Les commentaires sont fermés.